Kinshasa - RD Congo 22/10/2020:

A L’INITIATIVE DE L’ASBL NABII SAMWELI HOUSE - DU 09 AU 12 JUIN 2015 Les journalistes de Lubumbashi en atelier de formation sur la production des émissions télévisées

Publier le 17.06.2015

La maison du bureau de la ville de Lubumbashi a servi de cadre à l’atelier de formation sur la production des émissions TV. Les journalistes de l’audiovisuel et quelques-uns de la presse écrite ont bénéficié d’une formation pour leur renforcement de capacité en la matière. Deux oratrices ont outillé les séminaristes durant quatre jours. Madame Chantal Kanyimbo, sous-directeur à la Rtnc et porte-parole du Conseil Supérieur de l‘Audiovisuel et de la Communication, Csac en sigle, venue de Kinshasa a parlé, pendant deux jours, de la production des émissions télévisées. Des séances pratiques d’enregistrement d’émissions ont été organisées dans le studio d’Héritage RT. Les journalistes participant à cet atelier, et qui étaient une cinquantaine, hommes et femmes, se sont répartis en 5 groupes pour ces séances pratiques.

Quant à madame Rose Tshiakwiza Lukano, Pdg de la Radiotélévision Mwangaza, elle a développé comme thème à l’intention des séminaristes, le management d’une entreprise audiovisuelle.

Signalons que c’est le ministre provincial en charge de la communication qui a procédé à la cérémonie d’ouverture dudit atelier de formation, nous citons son excellence Juvénal Kitungwa Lugoma. S’agissant de la présentation de l’Asbl organisatrice de cette rencontre formative de haute portée, elle a été faite par Monsieur Félix Kamanda Dibwe, président de cette Ong à savoir, Nabii Samweli House. L’objectif poursuivi par l’atelier est d’avoir à Lubumbashi des journalistes bien formés et bien outillés sur tous les plans. Le Katanga doit rester le berceau de la presse de l’Afrique centrale, a dit le ministre provincial en charge de la communication.

La presse étant le quatrième pouvoir dans tout Etat qui se respecte, il s’avère impérieux que les journalistes aient une bonne formation dans la réalisation et la présentation de leurs émissions. Aujourd’hui, la télévision prend une place majeure dans la société et joue un grand rôle d’informer, de former et d’éduquer. Car, un journaliste mal formé est un danger pour la société. Le ministre Juvénal Kitungwa défend aussi mordicus cette opinion.

Parmi les objectifs visés s’inscrit aussi le souci de permettre aux journalistes qui ont participé à l’atelier d’améliorer la production de leurs émissions télévisées.

D’entrée de jeu, Chantal Kanyimbo, point focal et principale formatrice, a fait une présentation introductive en rappelant la déontologie et l’éthique du journaliste, lesquelles constituent pour ce dernier son parchemin, pour ne pas dire sa Bible. Le code de déontologie et éthique professionnelle est également un instrument important fixant les normes dans la pratique professionnelle du journaliste. Aussi, les médias doivent-ils respecter le cadre fixé par la République. Selon ces normes, les Actualités et magazines d’information doivent occuper 35% d’espace ; l’Education, la santé, l’environnement, la jeunesse et la promotion de la femme 25% ; la culture, le sport et la détente 20%. Tandis que l’Economie et le Développement 10% et la Publicité ne peut excéder 10%.

Puis, l’oratrice a fait une introduction de l’Atelier de la création d’un projet d’émission TV.  Une émission est créée par rapport aux attentes des téléspectateurs. Dans sa méthodologie de travail, une émission doit avoir un travail en groupe, un lancement d’une idée et la présentation d’un projet. Elle a aussi signifié aux participants qu’un titre d’une émission soit accrochant, le journaliste doit être fort en culture générale et surtout bien connaitre l’histoire de son pays et la géographie, a-t-elle insisté.

Il y a les étapes à suivre avant de créer une émission. La première étape consiste à trouver le concept : fixer la durée de l’émission et définir la fréquence. Deuxième étape : structure de l’émission, qui passe par la conception du générique avec le réalisateur, le sommaire et définir les rubriques. Et enfin, la troisième étape : travailler sur la ligne éditoriale.
En premier lieu, faire l’écriture des sujets choisis ; ce qui permet de définir le ton à l’Emission. C’est aussi l’angle choisi pour traiter les sujets. La ligne éditoriale. Deuxièmement, faire l’habillage de l’émission.

Signalons que cinq ateliers ont été constitués en raison de dix personnes par groupe. Après les travaux en Atelier, les participants se sont déplacés de la salle du barreau vers la station de la Radiotélévision Héritage située au quartier Hewabora dans la commune de Kampemba. Là, les participants ont fait preuve de la matière acquise. Chaque groupe a enregistré une émission télévisée dans le beau studio d’Héritage RT. Ces enregistrements d’émissions simulées ont permis aux journalistes en formation d’en faire par la suite le visionnage ayant pour but de critiquer le contenu pour davantage d’amélioration.
Avant cela, les participants ont visionné une émission de Chantal Kanyimbo intitulée « Deux Sons de cloche », laquelle passait sur la Rtnc à l’époque. Ce visionnage a été suivi d’une séance de commentaires des participants. C’était le travail de deux jours assuré par la formatrice.

Le troisième jour était consacré à la formation sur « le Management d’une Entreprise Audio Visuelle » par madame Rose Tshiakwiza Lukano, Pdg de la Radiotélévision Mwangaza, une chaîne émettant à partir de Lubumbashi. Cette dernière a partagé son expérience managériale avec les participants. Elle a insisté sur une chose capitale, en ponctuant que dans la vie il faut avoir des ambitions pour atteindre un objectif poursuivi. Après le témoignage de l’expérience, les participants ont visionné le tournage de leurs émissions, à l’issue duquel tournage il a été donné place aux critiques de celles-ci.

La dernière journée a été consacrée à la remise des brevets aux participants, remise effectuée par le ministre, qui a aussi déclaré la clôture de l’atelier après le mot de remerciements prononcé le président de l’Asbl Nabii Samweli House.
Cet atelier a permis aux participants, notamment les journalistes de la ville de Lubumbashi, de bénéficier d’un recyclage sur la création d’une émission télévisée, de la maitrise du plateau, de la présentation d’une émission et des ambitions pour faire un plus dans l’avenir, convient-il d’être rappelé. Quatre jours ont suffi pour que les bénéficiaires reçoivent de la matière grise provenant de mesdames Chantal Kanyimbo et Rose Tshiakwiza Lukano. C’est autant dire que le genre et la parité ne cherchent plus de preuve comme mode de vie indéboulonnable.
Il y a beaucoup à dire de cette belle expérience que Nabii Samweli House a voulu partager à tous les journalistes de Lubumbashi représentés par une cinquantaine de leurs confrères et consœurs. Nous y reviendrons avec des mots appropriés.

 

MOT DE CIRCONSTANCE DU PRESIDENT DE NSH

-Excellence Madame et Monsieur les Ministres Provinciaux ;
-Monsieur le Chef de Division de la Communication et Média ;
-Messieurs les Directeurs Généraux de différentes stations TV du Katanga ;
-Mesdames et Messieurs de la Presse ;
-Distingués invités, en vos titres et qualités respectifs ;

Permettez-moi, au nom de Nabii Samweli House, de souhaiter la bienvenue, dans ce magnifique cadre de la salle du Barreau de Lubumbashi, à vous tous qui avez répondu à notre invitation à la cérémonie inaugurale de l’Atelier de formation sur la Production des Emissions TV à l’intention des journalistes de différentes stations TV de Lubumbashi.
Nabii Samweli House est une ONG qui se veut être un cadre de conception et d’initiative de diverses activités de développement en faveur des populations des milieux urbains défavorisés et ruraux.

 

Ses activités visent les domaines ci-après :
·La formation multidisciplinaire pour jeunes et adultes ;
·La santé ;
·La communication ;
·La télécommunication via la presse tant écrite qu’audiovisuelle ;
·L’agriculture, l’élevage et la pisciculture ;
·Le loisir par les activités culturelles diverses ;
·L’encadrement, la production, la distribution et la promotion de la musique chrétienne.
-Excellence Madame et Monsieur les Ministres Provinciaux ;
-Monsieur le Chef de Division de la Communication et Média ;
-Messieurs les Directeurs Généraux de différentes stations TV du Katanga ;
-Mesdames et Messieurs de la Presse ;
-Distingués invités,

 

C’est en poursuivant ces nobles objectifs des fondateurs, que l’ONG Nabii Samweli House a enregistré à son actif, plusieurs réalisations, dont les détails sont repris sur son site «  www.nabiisamwelihouse.org ».
Je citerais, sans être exhaustif :

 

1.La production et la promotion de plusieurs groupes de la musique chrétienne, parmi lesquels les Exilés de Sion, dont la renommée a traversé les frontières katangaises, que dis-je, nationales et même continentales, avec l’album Kungulu Ya Mabwe.
2. Le projet agro-pastoral de Kabumbulu à Kinshasa ;
3. La campagne de collecte des dons et fonds en faveur des populations victimes de la dévastation des cultures par les éléphants et le débordement des eaux de la rivière Kakungwa dans le territoire de Malemba-Nkulu. Je profite d’ailleurs de cette occasion pour remercier de tout cœur le Gouvernement Provincial du Katanga qui nous a efficacement accompagnés dans cette opération en facilitant l’acheminement de cette collecte auprès des sinistrés.
4.L’assistance, avec des vivres et autres kits de survie, aux compatriotes congolais refoulés de Brazzaville ;
5.La distribution des kits scolaires et sportifs aux élèves des milieux ruraux défavorisés.
6.La création de la station TV Héritage et la production et la distribution de deux journaux à savoir La Nouvelle Dépêche et Le Vrai Modérateur.
-Excellence Madame et Monsieur les Ministres Provinciaux ;
-    Monsieur le Chef de Division de la Communication et Média ;
-Messieurs les Directeurs Généraux de différentes stations TV du Katanga ;
-Mesdames et Messieurs de la Presse ;
-Distingués invités ;

 

Fidèle à ses objectifs, Nabii Samweli House, dans le cadre de la formation multidisciplinaire des jeunes et adultes, a tenu à organiser cet atelier de formation sur la production des émissions TV en faveur des journalistes de Lubumbashi.
Nabii Samweli House nourrit un rêve : « celui de voir émerger dans le Katanga une presse moderne, compétitive et responsable, dont le journaliste est à la fois un véritable éducateur, un formateur ».

Votre présence à cette cérémonie inaugurale prouve tout l’intérêt que vous portez à cette formation du journaliste dont le rôle est crucial surtout à cette période d’apprentissage des pratiques démocratiques, avec une presse qui se veut libre et indépendante.

Nous sommes convaincus, que les bénéficiaires de cet atelier ne ménageront aucun effort pour tirer meilleur parti de cette formation.
-Excellence Madame et Monsieur les Ministres Provinciaux ;
-Monsieur le Chef de Division de la Communication et Média ;
-Messieurs les Directeurs Généraux de différentes stations TV du Katanga ;
-Mesdames et Messieurs de la Presse ;
-Distingués invités ;
Je ne saurai clore cette adresse sans remercier vivement :
l.Le Gouvernement Provincial du Katanga dont le secours est précieux dans la réalisation de nos objectifs ;
·Les formateurs qui ont accepté de venir partager leur know-how avec le monde de la presse katangaise, les responsables de différentes stations TV qui ont, avec promptitude, souscrit à cet atelier de formation par l’envoi de leurs cadres et agents ;
Et enfin, les membres de Nabii Samweli House, selon le jargon qui leur est cher, pour toute canne à sucre, si petite soit-elle, apportée à cette œuvre.
Je vous remercie.

ATELIER DE FORMATION SUR LA PRODUCTION D’EMISSION EN IMAGES

Copyright © 2020 Nabii Samweli House - Tous droits réservés.