Kinshasa - RD Congo : 28 mai 2017.

mercredi, 18 janvier 2017 10:58

POINT DE VUE. Ces prisons qui désemplissent, puis s’emplissent !

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Sur fond de décrispation du climat politique, et par le biais des pourparlers entre les acteurs de la scène nationale, notamment à travers les négociations directes conduites par la Conférence épiscopale nationale du Congo, Cenco, certains prisonniers dits «politiques» ont été bénéficiaires des mesures de libération inconditionnelle.

Condition avancée comme préalable à toutes négociations par les opposants du Rassemblement, et qui ont eu gain de cause. La mesure de libération ou de fin des poursuites judiciaires vise des personnalités comme Moïse Moni Dela, Diomi Ndongala, Augustin Anzuluni, pour les détenus.

Tandis que d’autres comme Moïse Katumbi, Roger Lumbala et Antipas MbusaNyamwisi, leurs compères de l’Opposition ont réclamé qu’il soit mis fin aux poursuites judiciaires les concernant ou dont ils font actuellement l’objet. Les choses se sont accélérées.

En effet, certains de ces prisonniers hument déjà l’air de liberté hors de leur lieu de détention d’il y a peu. Ce sont, entre autres, des activistes des mouvements citoyens qui ont quitté la prison. Ils évoluent maintenant en citoyens libres.

Plus n’est besoin de rappeler que la prison est un endroit public qui joue un rôle crucial dans la société. Ce rôle est encore très primordial dans la vie de notre pays, surtout en cette période des turbulences politiques en République Démocratique du Congo.

Mais, la prison est avant tout un lieu de détention qui prive au pensionnaire l’essentiel de ses libertés.

Cela étant, il n’est pas un endroit de prédilection à conseiller à une personne qu’on aime. La prison est un cadre approprié pour les marginaux et autres ennemis de la société, où ils sont tenus à l’écart des contacts sociétaires. Et pourtant, en prison, il n’y a pas que des criminels.

Il arrive aussi que par mauvaise appréciation de la justice, des innocents y croupissent ; certains y perdent même leur vie, au pire des cas.

Voici seulement qu’en cette période les portes des prisons sont largement ouvertes pour la relaxation de plusieurs de leurs locataires. Les prisons sont appelées à se dépeupler dans le contexte actuel favorisé par les négociations politiques. Les revendications des uns, notamment des membres de l’Opposition en faveur de leurs confrères incarcérés sont porteuses d’espoir.

Dans un sens positif, c’est-à-dire celui de décrispation du paysage politique, certains détenus d’hier deviennent des hommes libres aujourd’hui. N’oubliez pas que la prison centrale de Kinshasa est truffée d’un substantif flatteur de «Centre de Rééducation’. Une façon d’adoucir cette image abracadabrante de ces lieux d’incarcération dans leur ensemble.

Au fait, toutes ces prisons du pays sont des centres de rééducation. Ceci dit, le but de la prison est de rééduquer, de corriger, de régénérer dans le comportement du prisonnier, une nouvelle façon de concevoir la vie en société. Fort malheureusement, au lieu d’être rééduqués une fois pour toutes, certains de nos compatriotes reviennent régulièrement en prison. Est-ce à dire que cette rééducation tant recherchée n’arrive jamais à s’obtenir d’un coup, qu’il faille ainsi y revenir autant de fois dans sa vie ?

A l’issue des négociations directes du Centre interdiocésain de Kinshasa, il a aussi été précisé que Moïse Katumbi Chapwe, le président du TP Mazembe, cité dans la liste des bénéficiaires de ces mesures de clémence ainsi que le bâtonnier honoraire, Jean-Claude Muyambo Kyasa, devaient voir leur dossier remis à la Cenco pour la finalisation.

Ceci, étant donné que ces compatriotes avaient des démêlées judiciaires avec des tiers plaignants.

La précision avait été apportée par le ministre des Médias et Communication, Lambert Mende Omalanga, en tout début de ce mois de janvier en cours.

Quant à M. Diomi Ndongala, le même patron des médias et communication en République démocratique du Congo avait déclaré que le cas de ce détenu n’était pas politique, qu’il relevait des mœurs.

ELLES EMPLISSENT A NOUVEAU

On aurait bien voulu que ces prisons se vident définitivement à la faveur de ces sorties massives dont ont bénéficié des politiciens et des activistes des mouvements citoyens. Hélas, les prisons ne cessent d’accueillir des nouveaux pensionnaires ! Les gestes et autres comportements marginaux, répréhensibles par la justice, étant liés à la nature faillible de l’homme, font que ces lieux d’incarcération soient toujours sollicités. D’où, ces prisons reçoivent sans arrêt des criminels de tous bords et d’autres délinquants pour des délits de droit commun.

Quoi qu’on en dise, les politiciens, en République Démocratique du Congo, sont des privilégiés pour le bénéfice desquels des solutions exceptionnelles sont recherchées en vue de préserver la paix. Ce qui fait penser à l’opinion que la politique dans notre pays constitue actuellement un secteur clé de refuge pour se prémunir de toute poursuite judiciaire.Conseil pratique : Allons tous sécuriser notre vie en politique.

LND

Lu 69 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  • Les artistes

  • 1
  • 2
  • 3
Prev Next
Les BIKORO Singers

Les BIKORO Singers

Initiée par papa Charles NGILA, dans le village de NGELO MONZOI, territoire de Bikoro, province de l... Lire la suite

Les Chérubins

Les Chérubins

Le Groupe de louange et d’adoration « Les chérubins » passe pour le plus instable de la Paroisse «... Lire la suite

Eclat du Ciel

Eclat du Ciel

C’est Pierre Corneille, poète français du XVI ème  siècle, qui a mis ces mots restés dès lors histor... Lire la suite

Les exilés de Sion

Les exilés de Sion

« Si leur histoire m’était contée… »Ce Groupe musical n’a été découvert du grand public qu’à travers... Lire la suite

Pasteur Willy Kyungu

Pasteur Willy Kyungu

Originaire de la Province du Katanga, en République Démocratique du Congo, le frère Willy Kyungu Kat... Lire la suite

Sœur Christine Kasongo Beyuna

Sœur Christine Kasongo Beyuna

La Servante du Seigneur «Chère Maman» - c’est ainsi que préfèrent l’appeler souvent ceux qui lui son... Lire la suite

La Gerbe Agitée (Fr David Kala…

Le groupe la gerbe agitée est résultat de la vision évangélique du frère DAVID KALALA BANZE de Lubum... Lire la suite

Dieu fait grâce (Sr Mado Safi)

Dieu fait grâce (Sr Mado Safi)

Le groupe de musique chrétienne Dieu fait grâce est une création de la Sœur Mado Safi. Il existe dep... Lire la suite

Groupe Shalom (Sr Nenette Mwamba)

Groupe Shalom (Sr Nenette Mwam…

Le groupe Shalom  a été créé en 2008 par la sœur Nénette Mwamba. Son objectif est louer Dieu et évan... Lire la suite

Salem (Soeur Mireille Mbayo)

Salem (Soeur Mireille Mbayo)

Le groupe SALEM de la sœur Mireille Mbayo a été créé en 2003 dans la ville de Kinshasa en République... Lire la suite

  • Contact

Pour tout renseignements

Téléphone : +243 994 702 797
    +243 825 984 121
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Adresse : Immeuble Virunga
    5eme Niveau
    Boulevard du 30 Juin
    Commune de la Gombe
    Kinshasa / RD Congo

 

Visiteurs

1556315
Aujourd'hui
Cette semaine
Ce mois
Tout
1028
8059
38132
1556315

Votre IP: 54.224.3.148
le 28/05/2017 , 18:24:39

Restez connecté(e)

Copyright © Nabii Samweli House 2017 - Tous droits réservés