Kinshasa - RD Congo : 27 avril 2017.

mercredi, 08 février 2017 10:01

La vie politique de Tshisekedi. Une lecture du prof Ngoy Kimpulwa

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

« Etienne Tshisekedi wa Mulumba est parmi les tout derniers de ceux qui ont commencé la vie politique du Congo indépendant. L’un des 13 parlementaires à la base des interpellations sur la gestion mobutienne. Une fois il s’est compromis, en barrant une mention dans le serment qu’il devait prêter ; le fait d’avoir barré cette mention constituait pour lui le départ. Quelque part, il jouait le jeu de Mobutu. Il était la dernière carte, la dernière cartouche que Mobutu avait utilisée, pour arrêter la progression de Kabila. Même à l’entrée de Kabila il est resté en opposition. D’ailleurs on l’appelait éternel opposant de la Rdc ». L’interlocuteur a reconnu le combat non violant de Tshisekedi wa Milumba : « Il est l’un des pionniers de la lutte pour la démocratie ; il a mené un combat non violent ».

Quand nous avons demandé à l’intervenant de se présenter aux lecteurs de la Nouvelle Dépêche, il n’a pas mâché ses mots.

Moi, c’est monsieur Ngoy Kimpulwa. Je suis professeur au département des sciences politiques et administratives, et même chef du département.

Prof en tant que politologue, votre réaction au sujet de la mort de Tshisekedi ?

Devant une situation de décès, la première réaction c’est l’affection .Parce que c’est une personne humaine avant toute chose. Et puis ce n’est pas n’importe qui. Tshisekedi est quand même une icône de la politique dans notre pays. C’est un monument que nous avons connu depuis l’enfance jusqu’au moment de sa disparition. C’est une perte énorme pour notre pays, du moins au niveau des grands acteurs politiques, parce qu’il est parmi les tout derniers qui ont commencé la vie politique du Congo indépendant.

Vous avez connu Tshisekedi, quelles ont été ses vertus ?

Je sais qu’à travers la lecture, nous retrouvons Tshisekedi déjà dès les bas âges du Congo politique, lorsque le président Mobutu va réaliser son premier coup d’Etat, quelques jours après l’accession de notre pays à son indépendance.

Il va instituer pratiquement les jeunes universitaires, parmi lesquels on retrouve Tshisekedi. Donc je dis qu’il a accompagné la vie politique de notre pays depuis l’accession de celui-ci a l’indépendance jusqu’au jour de sa disparition. Et puis on a retrouvé Tshisekedi dans l’arène de Mobutu .Il était parmi les pionniers du Mouvement popul       aire de la révolution, Mpr ; avec la tête coiffée d’une toque en peau de léopard, comme Mobutu. Et d’ ailleurs il y a ceux qui soutenaient que la constitution du Mpr de 1967 était essentiellement son œuvre. Je crois qu’il est même le premier docteur en droit, puisqu’à l’époque, quand ils terminaient, ils étaient déjà docteurs. J’imagine qu’il est le premier docteur en droit dans notre pays. Mais à le retrouver à côté de Mobutu, il est son compagnon .Il l’accompagne partout, il est avec Mobutu ; ils mettent ensemble le Mpr. Ils imposent même le Mpr comme un parti unique, parti Etat, ainsi de suite.

Mais comme en politique, lorsque les intérêts divergent, on est obligé de se séparer ; il est arrivé à un moment où ils se sont retrouvés en croisée de chemin.

Chacun prend sa route, sa destinée. Lorsque Mobutu tenait son discours à Kinkole en 1977, discours à travers lequel il a annoncé la mise en application de la décentralisation, qui est en fait une parcelle vers la démocratie ; et il y a eu les premières élections législatives qu’il avait organisées. En ce moment-là, Tshisekedi peut réapparaitre dans le parlement. Je dirais que c’est à partir de ce moment qu’il a commencé même à mener sa vie politique de manière personnelle.

Quand on fait la lecture au début tout ce qu’il était, c’est Mobutu qui faisait de lui ministre, c’était sur base de nomination. Mais après le fameux discours de 1977, quand on a commencé petit à petit l’ouverture vers la démocratie par le biais de la décentralisation, Tshisekedi est apparu maintenant comme député, élu de la population. Il a reçu un mandat de la population. Là on avait accordé au parlement d’organiser, de réaliser les interpellations ; et il y a eu des interpellations qui n’ont pas plu au président Mobutu, pour la simple raison que tous les grands acteurs politiques qui étaient passés par cette salle du parlement avaient tendance à pouvoir se réfugier derrière le président Mobutu. Comme pour dire que s’il y avait des méfaits, des vols ; tout ça devait incomber sur la personne de Mobutu. Ce dernier a interdit ces interpellations ; il les a interdites à ce ‘’fameux groupe de 13 parlementaires’’.  Évidemment ils étaient 13 plus un membre (du bureau) central, feu Kibasa Maliba, et puis il y a un parlementaire qui s’est retiré, alors ils sont restés à 12, puis Kibasa est venu combler ce treizième. Ils ont rédigé la fameuse lettre ouverte qui va sonner les glas de leur séparation totale d’avec Mobutu. 

C’est le début même de la création de l’Union pour le développement et le progrès social, Udps ; puisque de 1982, ça fonctionnait dans la clandestinité jusqu’à l’avènement de la perestroïka, qui a bousculé la politique même à travers le monde des dictateurs. Mobutu était obligé, évidemment. 

Il y a eu aussi le concours de ce mouvement clandestin et un autre concours interne. En plus la conjugaison de ces événements internes plus la pression internationale a obligé Mobutu à décréter la transition ; à mettre fin au système individuel, à ouvrir la scène politique à d’autres acteurs,  à partager la gestion de la chose publique ; et c’est le début de la transition de 1990.

A partir de cette période, l’opposition s’est manifestée ouvertement et tout le monde sait comment cette opposition a évolué.

Tout celui qui avait un problème avec Mobutu, tout celui qui cherchait un positionnement… après il a commencé d’avoir une configuration, les uns ont commencé à fuir l’opposition pour aller vers Mobutu.  Le débauchage était palpable ; Mobutu a récupéré les uns, et les autres non.

C’est ainsi que Tshisekedi est demeuré dans l’opposition jusqu’à sa mort. Même à l’entrée de Kabila, il est resté en opposition. D’ailleurs on l’appelait éternel opposant de la Rdc.

Eternel opposant, une vocation ?

De toutes les façons, il a mené des actions pour accéder au pouvoir. Il a été nommé- je crois - deux fois, trois fois, premier ministre. Une fois, il s’est compromis, en barrant une mention dans le serment qu’il devait prêter.

Le fait d’avoir barré cette mention constituait pour lui le départ. Mobutu l’a laissé sur la rue.  Mais ce qui est aussi important et que nous ne pouvons pas avoir seulement l’aspect de guerre. Quelque part avant la fin du régime de Mobutu, Tshisekedi est allé à Nice, en France. De là, Mobutu l’a nommé premier ministre ; c’est connu de tout le monde. Tshisekedi avait déclaré qu’il connaissait Kabila.  Il disait : « Moi, je vais m’entretenir avec Kabila ; je connais Kabila, c’est mon frère. Ce n’est pas bien, ce qu’il est en train de faire. On va négocier ». Qu’est-ce à dire ? Il s’était rallié à Mobutu. Quelque part, il jouait le jeu de Mobutu. Il était la dernière carte, la dernière cartouche que Mobutu avait utilisée, pour arrêter la progression de Kabila. Mzee Kabila serait naïf s’il avait accepté la main tendue de Tshisekedi ; il arrêterait sa révolution à partir de ce moment-là. Puisque Tshisekedi lui avait même promis le ministère de la défense. Il devait lui donner trois ou quatre postes ministériels, parmi lesquels, le ministère de la défense qui n’est pas une mince affaire.

Vu tout ça, est-ce que Tshisekedi ne faisait pas le jeu de Mobutu ?  Au moment où Mobutu était essoufflé, il cherchait une petite voie de sortie ; là, il a trouvé Tshisekedi. Mais fort malheureusement, le mariage n’avait pas plus trainé, puisque quelques jours après, Mobutu va nommer Likulia Bolongo comme premier ministre. Malgré ça, Mobutu va être renversé. C’est quand même un élément notable.

JMK

Lu 123 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  • Les artistes

  • 1
  • 2
  • 3
Prev Next
Les BIKORO Singers

Les BIKORO Singers

Initiée par papa Charles NGILA, dans le village de NGELO MONZOI, territoire de Bikoro, province de l... Lire la suite

Les Chérubins

Les Chérubins

Le Groupe de louange et d’adoration « Les chérubins » passe pour le plus instable de la Paroisse «... Lire la suite

Eclat du Ciel

Eclat du Ciel

C’est Pierre Corneille, poète français du XVI ème  siècle, qui a mis ces mots restés dès lors histor... Lire la suite

Les exilés de Sion

Les exilés de Sion

« Si leur histoire m’était contée… »Ce Groupe musical n’a été découvert du grand public qu’à travers... Lire la suite

Pasteur Willy Kyungu

Pasteur Willy Kyungu

Originaire de la Province du Katanga, en République Démocratique du Congo, le frère Willy Kyungu Kat... Lire la suite

Sœur Christine Kasongo Beyuna

Sœur Christine Kasongo Beyuna

La Servante du Seigneur «Chère Maman» - c’est ainsi que préfèrent l’appeler souvent ceux qui lui son... Lire la suite

La Gerbe Agitée (Fr David Kala…

Le groupe la gerbe agitée est résultat de la vision évangélique du frère DAVID KALALA BANZE de Lubum... Lire la suite

Dieu fait grâce (Sr Mado Safi)

Dieu fait grâce (Sr Mado Safi)

Le groupe de musique chrétienne Dieu fait grâce est une création de la Sœur Mado Safi. Il existe dep... Lire la suite

Groupe Shalom (Sr Nenette Mwamba)

Groupe Shalom (Sr Nenette Mwam…

Le groupe Shalom  a été créé en 2008 par la sœur Nénette Mwamba. Son objectif est louer Dieu et évan... Lire la suite

Salem (Soeur Mireille Mbayo)

Salem (Soeur Mireille Mbayo)

Le groupe SALEM de la sœur Mireille Mbayo a été créé en 2003 dans la ville de Kinshasa en République... Lire la suite

  • Contact

Pour tout renseignements

Téléphone : +243 994 702 797
    +243 825 984 121
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Adresse : Immeuble Virunga
    5eme Niveau
    Boulevard du 30 Juin
    Commune de la Gombe
    Kinshasa / RD Congo

 

Visiteurs

1514544
Aujourd'hui
Cette semaine
Ce mois
Tout
681
3869
27278
1514544

Votre IP: 54.224.225.228
le 27/04/2017 , 14:53:20

Restez connecté(e)

Copyright © Nabii Samweli House 2017 - Tous droits réservés