Kinshasa - RD Congo : 19 novembre 2017.

vendredi, 10 février 2017 09:34

POLITIQUE. Instrumentalisation de la mort de Tshisekedi

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Vivant ou mort, le nom d’Etienne Tshisekedi continue à être instrumentaliser pour des motifs politiques. Le proverbe lingala dit « Ebembe ya nyoka esilaka somo te » (le cadre d’un serpent garde toujours sa hantise). L’annonce de l’Udps conditionnant le retour de la dépouille mortelle de son leader à la nomination du Premier ministre issu de l’accord de la Saint Sylvestre suivi de la déclaration de l’ancien gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi, d’accompagner le corps du lider maximo au pays sonnent comme de la récupération politicienne de mauvais goût.

En Afrique, en effet, les morts ont droit au respect et à l’honneur, deux attitudes malheureusement qui ne semblent pas de mise dans les rangs de l’Opposition malgré les messages de condoléances enregistrés ici et là. Alors qu’en Europe, le deuil se poursuit, à Kinshasa, certains acteurs politiques préfèrent servir de canal des opinions populaires qui ne reposent sur aucune logique concordante. Au point que ce qui paraissait hier comme une simple rumeur prend des proportions inquiétantes car amplifié par ceux qui ont la responsabilité d’encadrer les populations et surtout de leur expliquer le sens profond des événements et comment s’y prendre.

DERNIER ROUND

L’idéal aurait été que les négociateurs de la Cenco se soumettent à l’orientation donnée par les médiateurs de l’église catholique pour qui les pourparlers sur le dernier round de l’arrangement particulier sont renvoyés après les obsèques du président de l’Udps. Une disposition qui tient compte du poids de l’illustre disparu et de son droit de bénéficier des obsèques dignes de son rang de la part du peuple pour lequel il s’est battu toute sa vie mais surtout des acteurs politiques. Contre toute attente, certains opposants trouvent là l’occasion tant rêvée de réaliser leurs ambitions de monter sur les trônes du Congo.

Alors qu’il est poursuivi par la justice congolaise, Moïse Katumbi, officiellement en séjour médical en Grande Bretagne, veut en profiter pour défier les services judiciaires et fouler le sol congolais au risque d’être arrêté à sa descente d’avion. Un défi lancé aux agents de la justice invités à dire le droit et à l’appliquer en toute indépendance dans un pays qui se veut démocratique, respectant les institutions dans leurs missions respectives.

BAROUD D’HONNEUR

Ce enième baroud d’honneur risque malheureusement de n’avoir pas l’effet attendu car ce jour-là la nation entière sera mobilisée pour rendre un dernier hommage à son leader tombé sur le champ de la démocratie au moment où il négociait un virage apaisé vers les élections libres, transparentes en RDC. Par conséquent, monter des stratégies autour de ce deuil risque à n’en point douter contre productive.

A la vérité, la démarche du président du TP Mazembe vise essentiellement à perturber les obsèques du président du rassemblement pour en tirer des bénéfices politiques. Mais aucun Kinois ne lui pardonnera de troubler l’ordre public à cause d’un positionnement quelconque. Ses conseillers devraient lui indiquer la bonne voie que l’affrontement en plein deuil surtout que l’on s’attend au déplacement de nombreuses personnalités africaines et mondiales soucieuses d’honorer la mémoire de ce grand démocrate congolais.

Donc, ce n’est ni le lieu ni le moment de poser des problèmes individuels ou partisans car tous les yeux sont focalisés, avec raison, sur les travaux du Centre interdiocésain. Certes, ces pourparlers durent (plus de deux mois déjà) mais ce n’est pas un prétexte pour user des moyens non conventionnels alors que le pays se prépare à rendre ses vibrants hommages à celui qui a été trois fois Premier ministre et chef de l’Opposition congolaise.

ENJEUX DES OBSEQUES

Face aux enjeux de l’inhumation prochaine du président de l’Udps, les acteurs politiques doivent garder la tête sur le coup et éviter des manipulations liées à un tel événement auquel d’ailleurs personne ne s’attendait. La mort, en effet, a surpris en moins de trois mois, deux grands leaders du Rassemblement, en l’occurrence Charles Mwando Simba et Etienne Tshisekedi, respectivement Vice-Président et Président de la plateforme Rassemblement, issue de la rencontre de Genval en Belgique.

Depuis Genval, il faut le reconnaître, l’Opposition s’est éloignée de la voie du dialogue avant de revenir sur le bon chemin grâce au choix personnel d’Etienne Tshisekedi que l’on peut qualifier de « Martyr du dialogue ». Il a fallu de sa part un véritable sursaut de patriotisme pour saisir la main tendue du Chef de l’Etat, initiateur du dialogue conduit par les prélats catholiques après les limites dénoncées du dialogue de la Cité de l’Union africaine. Entre ces deux dialogues, de nombreux compatriotes sont tombés, des installations des partis politiques et des commerces ont été détruits. Un bilan que la classe politique doit éviter de reproduire par des stratagèmes dignes des provocations sur la mémoire de celui qui a donné toute sa vie pour la cause du peuple congolais.

IDEOLOGIE

Tshisekedi est mort mais ses idées ne sont pas pour autant anéanties. C’est son idéologie qui mérite d’être brandie plutôt que le partage des postes dans une économie meurtrie par la crise et dont le budget ne pourra pas dépasser 5 milliards de dollars en cette année électorale.

Un poids et une responsabilité qu’aucun politicien ne doit prendre à la légère surtout que les promesses des partenaires extérieurs sont conditionnelles et ne sauraient être pris pour de l’argent comptant tant ils n’interviennent qu’en fonction de leurs moyens.

LE CLAN KATEBE

Le clan Katebe omniprésent dans les médias occidentaux semble revêtu d’une mission spéciale de sauver finalement le Congo. A voir les interventions régulières de Raphaël Katebe étiqueté sage du Rassemblement et son frère Moïse Katumbi plébiscité par le G7 et l’Alternance pour la République comme leur candidat à la prochaine présidentielle, les analystes s’interrogent si les membres de ce clan ne veulent pas tout simplement faire main basse sur l’Opposition congolaise.

Empêtrés dans des dossiers judiciaires avec des citoyens étrangers et en désaccord profond avec le pouvoir en place, ils sont comme déterminés à se servir de la blanchisserie de l’Opposition pour réussir leurs projets de prendre un jour le pouvoir en RDC. Malgré cette campagne bien rafistolée, les ténors de l’Opposition les tiennent à l’œil car ce n’est pas en un clin d’œil qu’on devient leader de l’Opposition. Même l’illustre disparu aligne plus de quarante ans de lutte héroïque pour laquelle le peuple s’incline aujourd’hui devant sa mémoire.

BLANCHISSERIE DE L’OPPOSITION

Donc la blanchisserie risque, cette fois-ci, de ne pas marcher surtout à l’allure où vont les pressions tant sur le pouvoir que les opposants eux-mêmes obligés parfois de refuser le dialogue pour satisfaire les ambitions de « nouveaux donateurs » de la famille politique. La pression vient de tous les fronts mais ne se base sur rien de solide car il faut inscrire la lutte dans la durée et ne pas utiliser tous les moyens pour tout obtenir en un rien de temps.

C’est de la précipitation décriée en son temps par Vital Kamerhe de l’UNC qui a finalement pris ses distances des sages de Genval engagés dans une voie sans issue avant de se raviser, mais en retard laissant sur le chemin d’illustres personnalités dont les vies auraient pu être épargnées si les vertus du dialogue étaient mises en exergue par les leaders de l’Opposition.

MOTA SETI

Lu 168 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  • Les artistes

  • 1
  • 2
  • 3
Prev Next
Les BIKORO Singers

Les BIKORO Singers

Initiée par papa Charles NGILA, dans le village de NGELO MONZOI, territoire de Bikoro, province de l... Lire la suite

Les Chérubins

Les Chérubins

Le Groupe de louange et d’adoration « Les chérubins » passe pour le plus instable de la Paroisse «... Lire la suite

Eclat du Ciel

Eclat du Ciel

C’est Pierre Corneille, poète français du XVI ème  siècle, qui a mis ces mots restés dès lors histor... Lire la suite

Les exilés de Sion

Les exilés de Sion

« Si leur histoire m’était contée… »Ce Groupe musical n’a été découvert du grand public qu’à travers... Lire la suite

Pasteur Willy Kyungu

Pasteur Willy Kyungu

Originaire de la Province du Katanga, en République Démocratique du Congo, le frère Willy Kyungu Kat... Lire la suite

Sœur Christine Kasongo Beyuna

Sœur Christine Kasongo Beyuna

La Servante du Seigneur «Chère Maman» - c’est ainsi que préfèrent l’appeler souvent ceux qui lui son... Lire la suite

La Gerbe Agitée (Fr David Kala…

Le groupe la gerbe agitée est résultat de la vision évangélique du frère DAVID KALALA BANZE de Lubum... Lire la suite

Dieu fait grâce (Sr Mado Safi)

Dieu fait grâce (Sr Mado Safi)

Le groupe de musique chrétienne Dieu fait grâce est une création de la Sœur Mado Safi. Il existe dep... Lire la suite

Groupe Shalom (Sr Nenette Mwamba)

Groupe Shalom (Sr Nenette Mwam…

Le groupe Shalom  a été créé en 2008 par la sœur Nénette Mwamba. Son objectif est louer Dieu et évan... Lire la suite

Salem (Soeur Mireille Mbayo)

Salem (Soeur Mireille Mbayo)

Le groupe SALEM de la sœur Mireille Mbayo a été créé en 2003 dans la ville de Kinshasa en République... Lire la suite

  • Contact

Pour tout renseignements

Téléphone : +243 994 702 797
    +243 825 985 355
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Adresse : Immeuble Virunga
    5eme Niveau
    Boulevard du 30 Juin
    Commune de la Gombe
    Kinshasa / RD Congo

 

Visiteurs

1798445
Aujourd'hui
Cette semaine
Ce mois
Tout
606
6037
21373
1798445

Votre IP: 54.198.2.110
le 19/11/2017 , 17:35:55

Restez connecté(e)

Copyright © Nabii Samweli House 2017 - Tous droits réservés