Kinshasa - RD Congo : 24 avril 2017.

mardi, 14 février 2017 10:01

EGLISE AUJOURD’HUI. Les avantages du célibat selon Paul

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Dans sa première lettre aux Corinthiens au chapitre 7, Paul s’adresse aux célibataires et présente quelques avantages qui s’y comportent : « Pour ce qui concerne les vierges (célibataires), je n’ai pas d’ordre du Seigneur ; mais je donne mon opinion comme ayant reçu miséricorde du Seigneur pour être fidèle ». (1Corinthiens 7:25)

Concernant l’immoralité et les pulsions sexuelles chez les mariés et les célibataires, ainsi que le divorce, l’apôtre avait donné certaines recommandations du Seigneur à leur sujet, parce qu’il y avait des problèmes moraux qui s’y rattachaient. Mais ici, concernant les célibataires, il n’est pas question de morale, et le Seigneur n’a pas parlé à ce point pendant son ministère public ou en privé dans les révélations qu’il a données à l’apôtre.

Par conséquent, Paul dit qu’il ne parle pas du commandement du Seigneur, mais il suggère que ce sujet devait être réglé par l’orientation apostolique. Il  parle comme un homme qui, par la miséricorde du Seigneur, a été trouvé fidèle, et donne une parole apostolique de l’avocat sur cette question « des hommes seuls. »

Paul voit l’avantage dans la vie individuelle: « Voici donc ce que j’estime bon, à cause des temps difficiles qui s’approchent : il est bon pour un homme d’être ainsi. Es-tu lié à une femme, ne cherche pas à rompre ce lien ; n’es-tu pas lié à une femme, ne cherche pas de femme. Mais si tu t’es marié, tu n’as pas péché, et si une fille se marie, elle ne pèche pas. Ceux qui se marient auront des tribulations dans la chair, et je voudrais vous les épargner. » (1Corinthiens 7:26-28)

Paul affirme ce qu’il trouve comme avantage dans la vie célibataire ; c’est que le célibataire pourrait faire face aux pressions sociales avenir, dont la nature n’a pas été révélée. Les uns pensent qu’il s’agissait d’une crise locale qui surviendrait à Corinthe, notamment quelques difficultés financières, ou d’une famine ou d’une autre situation économique ; d’autres voient les persécutions romaines. L’intensité des problèmes faisait penser, pour beaucoup de Corinthiens, au retour imminent du Seigneur. Peut-être que Paul fait allusion à cela.  Nous, nous pensons plus aux difficultés quotidiennes que tout chrétien peut rencontrer dans sa vie ; chaque génération est contrôlée, à un moment donné de la vie, aux divers problèmes.

En temps de crise

Pour Paul, le célibataire, en temps de crise, serait plus souple, peut s’adapter plus rapidement à certaines actions brusques, ou à des événements catastrophiques; il peut se déplacer facilement si nécessaire, il y a moins de risque que si l’on avait une charge, des responsabilités. Sans réprimer le mariage, Paul présente le célibat comme un moyen parfaitement légitime de la vie, et que ceux qui le choisissent ne sont pas des citoyens de seconde classe. Ils exercent un degré de sagesse qui est peut-être supérieure à ceux qui ont choisi de se marier sans peser les avantages et les inconvénients qui s’impliquent.

Il est clair, bien sûr, qu’il n’y a rien de mal à se marier dans un temps de crise. Ce n’est pas un péché, et si quelqu’un se marie, il ne commet pas une erreur. Seulement, l’apôtre alerte que les mariés auront des problèmes, des pressions.

Les conflits dans le ménage sont inévitables ; avec certaines charges y afférentes. Peut-être qu’il pensait probablement à des choses les plus banales comme les beaux-parents, les enfants, la scolarisation, des choses futiles dans la salle de bain, et d’autres problèmes que présente le mariage. En tout cas, il est dit que ceux qui se marient assument une plus grande responsabilité.  Toute personne qui vit dans un temps de crise devrait peser les avantages et les inconvénients avant de se marier.

Il présente un autre avantage du célibat : « Voici ce que je dis, frères, c’est que le temps est court ; que désormais ceux qui ont une femme vivent comme s’ils n’en avaient pas, ceux qui pleurent comme s’ils ne pleuraient pas, ceux qui se réjouissent comme s’ils ne se réjouissaient  pas, ceux qui achètent, comme s’ils n’avaient pas de biens, et ceux qui usent du monde comme n’en usant pas, car la figure de ce monde passe. » (1Corintheins 7:29-31)

Paul dit que la vie du célibat est plus facile pour maintenir les priorités de la vie. Le célibataire dispose de normes de valeurs différentes par rapport au marié.

Le temps passe très vite, la vie humaine est courte. Paul suggère qu’il faille utiliser ce laps de temps à des fins éternelles, ne pas seulement gagner sa vie, mais faire une vie. C’est pourquoi, il dit: «Que ceux qui ont une femme vivent comme s’ils n’en avaient pas. » Il n’est nullement question de négliger sa femme ou de ne pas assumer ses responsabilités sur ses enfants et sa maison. Ce qu’il veut dire, bien sûr, est que nous ne devons pas nous conforter aux plaisirs de la vie présente, nous investir dans les affaires terrestres, parce qu’il y a des exigences plus élevées de la vie que cela. Les mariages sont seulement pour cette vie, mais pas pour l’éternité. Ce n’est pas nécessairement le choix le plus élevé qu’une personne peut faire.

Donc, en d’autres termes, si certaines personnes choisissent de ne pas se marier afin de poursuivre d’autres normes, les dimensions spirituelles en particulier, elles font un choix qui est juste et bon. 

C’est ça « ne pas se conformer au siècle présent » ; que toutes ces choses du monde ne deviennent pas le centre de la vie : le succès en affaires, la renommée et la gloire.

Se donner entièrement à la poursuite des choses de Dieu est ici un choix beaucoup plus judicieux que de perdre toute son existence à des choses secondaires. Et selon Paul, il est plus facile de le faire si on est seul, c’est-à-dire célibataire ; et beaucoup de gens ont fait ce choix.

Paul énonce un troisième avantage aux versets 32-35: « Or, je veux que vous soyez sans inquiétude. Celui qui n’est pas marié s’inquiète des choses du Seigneur, des moyens de plaire  au Seigneur ; et celui qui est marié s’inquiète des choses du monde, des moyens de plaire à sa femme. Il y a de même une différence entre la femme et la vierge : celle qui n’est pas mariée s’inquiète des choses du Seigneur, afin d’être sainte de corps et d’esprit ; et celle qui est mariée s’inquiète des choses du monde, des moyens de plaire à son mari. Je dis cela dans  votre intérêt ; ce n’est pas pour vous prendre au piège, c’est pour vous porter à ce qui est bienséant et propre à vous attacher au Seigneur sans distraction » (1Corinthiens 7:32-35)

A cette étape, Paul présente un degré de dévouement et de dévotion, de l’engagement à l’œuvre du Christ  beaucoup plus possible que la vie conjugale ne le permet. Ceci ne signifie pas qu’il y ait de mal pour un mari de plaire à sa femme, ou une femme de plaire à son mari ; parce qu’il en faut ainsi pour Dieu. Paul fait allusion au don du célibat, de vivre seul ; dans ce cas, il vaut mieux ne pas se marier. Pour d’autres, il vaut mieux se marier.

Ceux qui en ont fait l’expérience

 Il y a des hommes et des femmes de Dieu qui ont beaucoup servi le Seigneur en restant  célibataire. C’est le cas de John R. W. Stott, grand prédicateur anglais, qui passait deux ou trois heures chaque matin dans l’étude de la Bible et de la prière et de l’adoration du Seigneur.

On cite également Henrietta Mears, cette femme remarquable de l’Église presbytérienne Hollywood, qui a marqué des centaines de jeunes hommes qui sont dans le ministère aujourd’hui, car elle les a captivés par ses enseignements. Elle a choisi de ne jamais se marier pour qu’elle puisse avoir le temps de s’adonner à l’étude et l’enseignement de la Parole de Dieu avec puissance.

Il y a aussi CS Lewis, qui ne s’est jamais marié jusqu’à ses 60 ans, pour qui le monde doit être éternellement reconnaissant à cause des profondeurs de la vérité chrétienne. Robert Murray McChayne de l’Ecosse, le jeune saint homme qui a secoué les îles britanniques par sa piété.

Même si il est mort à l’âge de 30 ans, il a eu une influence remarquable pour l’église aujourd’hui en raison de sa sainteté. Il y a également Margaret Clarkson, écrivain prolifique et femme seule, dont les hymnes ont été une bénédiction énorme pour beaucoup de chrétiens.

Paul lui-même est un exemple de cela : un apôtre puissant par le fait qu’il était libre des charges du mariage. Il était capable de parcourir la longueur et la largeur de l’Empire romain. Remarquable par son dévouement de l’esprit, et sa dévotion du cœur, il a vécu dans la pureté morale complète ; et, par la grâce et la puissance de Dieu, il produisit des lettres remarquables qui ont changé l’histoire du monde.

Si quelqu’un désire vivre célibataire, c’est une grande et une sainte vocation qu’il choisit, dit Paul qui reste réaliste en présentant également les pressions qui se rapportent à la vie du célibat. Une des pressions auxquelles chaque personne est confrontée est la pression sexuelle.

La vie du célibat est un style tout à fait approprié de vie. L’apôtre l’approuve, et encourager tout celui qui a le désir de le choisir et de le vivre. Qu’à cela ne tienne, mariage ou célibat, l’essentiel, c’est de tenir ses priorités dans la vie. Nous ne vivons pas par rapport au monde qui passe, mais plutôt pour ce qui dure toute la vie qui se trouve en attente dans l’au-delà.

Lu 48 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  • Les artistes

  • 1
  • 2
  • 3
Prev Next
Les BIKORO Singers

Les BIKORO Singers

Initiée par papa Charles NGILA, dans le village de NGELO MONZOI, territoire de Bikoro, province de l... Lire la suite

Les Chérubins

Les Chérubins

Le Groupe de louange et d’adoration « Les chérubins » passe pour le plus instable de la Paroisse «... Lire la suite

Eclat du Ciel

Eclat du Ciel

C’est Pierre Corneille, poète français du XVI ème  siècle, qui a mis ces mots restés dès lors histor... Lire la suite

Les exilés de Sion

Les exilés de Sion

« Si leur histoire m’était contée… »Ce Groupe musical n’a été découvert du grand public qu’à travers... Lire la suite

Pasteur Willy Kyungu

Pasteur Willy Kyungu

Originaire de la Province du Katanga, en République Démocratique du Congo, le frère Willy Kyungu Kat... Lire la suite

Sœur Christine Kasongo Beyuna

Sœur Christine Kasongo Beyuna

La Servante du Seigneur «Chère Maman» - c’est ainsi que préfèrent l’appeler souvent ceux qui lui son... Lire la suite

La Gerbe Agitée (Fr David Kala…

Le groupe la gerbe agitée est résultat de la vision évangélique du frère DAVID KALALA BANZE de Lubum... Lire la suite

Dieu fait grâce (Sr Mado Safi)

Dieu fait grâce (Sr Mado Safi)

Le groupe de musique chrétienne Dieu fait grâce est une création de la Sœur Mado Safi. Il existe dep... Lire la suite

Groupe Shalom (Sr Nenette Mwamba)

Groupe Shalom (Sr Nenette Mwam…

Le groupe Shalom  a été créé en 2008 par la sœur Nénette Mwamba. Son objectif est louer Dieu et évan... Lire la suite

Salem (Soeur Mireille Mbayo)

Salem (Soeur Mireille Mbayo)

Le groupe SALEM de la sœur Mireille Mbayo a été créé en 2003 dans la ville de Kinshasa en République... Lire la suite

  • Contact

Pour tout renseignements

Téléphone : +243 994 702 797
    +243 825 984 121
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Adresse : Immeuble Virunga
    5eme Niveau
    Boulevard du 30 Juin
    Commune de la Gombe
    Kinshasa / RD Congo

 

Visiteurs

1511559
Aujourd'hui
Cette semaine
Ce mois
Tout
884
7793
24293
1511559

Votre IP: 54.145.81.105
le 24/04/2017 , 19:03:55

Restez connecté(e)

Copyright © Nabii Samweli House 2017 - Tous droits réservés