Kinshasa - RD Congo : 24 juin 2017.

vendredi, 24 février 2017 09:27

EGLISE AUJOURD’HUI. Des églises à vendre à l’Occident

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Aussi curieux que cela apparaisse, il y a aujourd’hui sur le marché  des églises à vendre. Difficile à accepter. Et pourtant, c’est une réalité dans les anciens pays considérés comme pionniers de la mission. Des édifices avaient été érigés depuis des temps anciens et servaient aux cultes d’adoration et autres cérémonies religieuses. Pendant ce temps, des nouveaux édifices modernes et de qualité pour des cultes poussent dans les villes d’Afrique.

La vente d’églises abandonnées par les diocèses est en passe de devenir un phénomène courant dans le monde des transactions immobilières, qui n’épargne même pas les édifices classés aux monuments historiques. Destinées à être transformées en logements ou en centres culturels, certaines églises et chapelles ne trouvent pas de preneurs, le temps les transformant peu à peu en ruines, spectacle navrant pour bon nombre d’habitants ou pour les simples curieux côtoyant ce patrimoine oublié et menacé de disparaître. Chaque année, entre 10 à 20 églises et chapelles seraient ainsi mises en vente.

Selon l’Observatoire du Patrimoine Religieux en France, il existe près de 100 000 monuments religieux (en moyenne 2,5 par commune), à 95% catholiques et dont environ 45 000 sont des églises paroissiales. Or, 5 à 10% de cet ensemble monumental pourraient être vendus, détruits ou abandonnés d’ici à 2030.

La vente d’églises est aujourd’hui surtout l’initiative de particuliers propriétaires d’églises désaffectées depuis des décennies. Une fois sur le marché, les édifices religieux attirent un certain type de clientèle et les projets proposés par les acheteurs réels sont souvent culturels et voués à une ouverture au public. Quelques rares églises vendues sont transformées en logement privé mais la plupart d’entre elles conservent en effet un caractère ouvert et universel. Ainsi, ces églises sont vendues telles qu’elles sont avec leurs contenus. Eglises en vente, ou chapelles en vente, sont conservées  — plus ou moins  — dans leur aspect originel. Mgr Michel Dubost, évêque d’Évry-Corbeil-Essonnes dit que « une église vide ne sert à rien. Il vaut mieux qu’elle soit achetée et transformée que détruite. »

Ce qui n’était d’abord qu’un épiphénomène est en train de se transformer en une nouvelle frange du marché immobilier. Chaque pays concerné par ce phénomène a sa propre formule de vente d’anciennes églises. En France,  par exemple, il n’y a que quelques années que les églises sont directement mises en vente par leur diocèse. En cause : le statut des églises encore massivement protégées par la loi de 1905 (loi qui concerne tous les édifices religieux à l’exception des biens appartenant à des particuliers ou des congrégations). Les églises françaises appartiennent en grande majorité aux collectivités (environ 40 000), la dernière part revenant à l’Eglise (environ 5000). Les cathédrales sont, quant à elles, propriété de l’Etat, qui a l’obligation de les entretenir.

DES CHIFFRES QUI ETONNENT

Des chiffrent sont éloquents sur les églises vendues ou à vendre. Nous en voulons pour la situation du marché français qui présente un grand record jusqu’en janvier dernier.

Il n’est pas facile de donner exactement avec précision le nombre d’édifices religieux  parce que ni la Conférence des Évêques de France (autrement appelée Eglise catholique), ni le ministère de l’Intérieur (bureau des cultes) n’avancent de chiffres précis. Cependant, des recensements font l’affaire en donnant quelques chiffres. Nous présentons ci-dessous ceux récoltés auprès des associations et des personnes. Encore faudrait-il distinguer derrière les chiffres avancés les églises qui appartiennent aux communes, aux diocèses, aux congrégations religieuses ou à des propriétaires privés. Parmi toutes celles qui sont comptées, il est aussi parfois difficile de savoir avec précision les églises en activité, celles qui sont désaffectées, celles qui sont en ruine.

Clochers de France recense 55 752 édifices religieux sur 35 885 communes au 10 janvier 2016 ; 134 communes n’auraient pas encore été visitées ; l‘Observatoire du patrimoine religieux recense 50 014 édifices catholiques (églises, chapelles, tous états confondus y compris les ruines et les vestiges) en France dont 10 148 connaîtraient une activité cultuelle et 19 928 n’en connaîtraient plus, état au 10 janvier 2016 ; 40 000 clochers recensait 46 552 clochers au 11 septembre 2015. Depuis, le site a fait l’objet d’une cyber-attaque qui a effacé plus de 300 000 photos ; la base Mérimée, établie par les services de l’Inventaire du ministère de la Culture, propose une liste de 26382 églises d’intérêt patrimonial (basiliques, cathédrales, primatiale, chapelle, collégiales, églises paroissiales, temples protestants…).

En plus de celles-ci, le marché immobilier recense 17 anciennes églises ou chapelles, converties en habitation ou à tout autre usage.

Pourquoi vendre une église aujourd’hui ?

Aujourd’hui, il n’est plus du tout évident d’entreprendre la restauration d’un édifice religieux pour le seul motif que son état général réclame des travaux. Sa maintenance exige des finances importantes. Aussi, il ne s’agit plus d’une simple question d’argent, mais encore de questions nouvelles d’anthropologie et de sociologie religieuses dont le poids pèse beaucoup plus lourd que celui des finances. Il existe un lien naturel entre l’érection et l’entretien d’un lieu de culte d’une part, et, d’autre part, « un pays » habité par des gens.Aujourd’hui, ce lien, comme beaucoup d’autres, peut être distendu par le jeu de plusieurs facteurs.

Pour exemples, dans bien des cas, l’église du village ou du quartier est devenue en quelques décennies l’espace d’un culte sporadique, c’est-à-dire le culte est réalisé quelques fois par an et qui n’est plus en mesure d’assurer la régularité hebdomadaire du dimanche qui est le Jour du Seigneur. Elle est, encore, l’espace d’un culte squelettique qui ne rassemble que quelques personnes, souvent âgées, trop peu nombreuses pour assurer le signe de la célébration faute d’affluence intergénérationnelle suffisante. La situation de telles églises n’est pas sans lien avec les évolutions sociétales rapides actuelles.

Les modifications démographiques au sein même des cités, avec l’arrivée massive et relativement récente de populations étrangères de cultures, de langues, de valeurs différentes et, corollairement, le retrait lent des populations autochtones. Des évolutions philosophiques tentent de se substituer, avec l’aide puissante des médias, aux principes anciens fondateurs de la vie ensemble : vie familiale, économique, sociale, civique.., qui ont du mal à résister. Des évolutions religieuses dont on connaît les résultats négatifs les plus visibles conduit à la  baisse généralisée de la pratique religieuse communautaire régulière dans un même lieu et à même date ; la baisse du nombre des prêtres et pasteurs.

Selon une enquête de sociologie religieuse, sur dix personnes qui entrent précisément dans une église ouverte, une seule vient célébrer avec la communauté chrétienne locale, et les neuf autres pour des motifs qui leur sont personnels.

Ben

Lu 77 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  • Les artistes

  • 1
  • 2
  • 3
Prev Next
Les BIKORO Singers

Les BIKORO Singers

Initiée par papa Charles NGILA, dans le village de NGELO MONZOI, territoire de Bikoro, province de l... Lire la suite

Les Chérubins

Les Chérubins

Le Groupe de louange et d’adoration « Les chérubins » passe pour le plus instable de la Paroisse «... Lire la suite

Eclat du Ciel

Eclat du Ciel

C’est Pierre Corneille, poète français du XVI ème  siècle, qui a mis ces mots restés dès lors histor... Lire la suite

Les exilés de Sion

Les exilés de Sion

« Si leur histoire m’était contée… »Ce Groupe musical n’a été découvert du grand public qu’à travers... Lire la suite

Pasteur Willy Kyungu

Pasteur Willy Kyungu

Originaire de la Province du Katanga, en République Démocratique du Congo, le frère Willy Kyungu Kat... Lire la suite

Sœur Christine Kasongo Beyuna

Sœur Christine Kasongo Beyuna

La Servante du Seigneur «Chère Maman» - c’est ainsi que préfèrent l’appeler souvent ceux qui lui son... Lire la suite

La Gerbe Agitée (Fr David Kala…

Le groupe la gerbe agitée est résultat de la vision évangélique du frère DAVID KALALA BANZE de Lubum... Lire la suite

Dieu fait grâce (Sr Mado Safi)

Dieu fait grâce (Sr Mado Safi)

Le groupe de musique chrétienne Dieu fait grâce est une création de la Sœur Mado Safi. Il existe dep... Lire la suite

Groupe Shalom (Sr Nenette Mwamba)

Groupe Shalom (Sr Nenette Mwam…

Le groupe Shalom  a été créé en 2008 par la sœur Nénette Mwamba. Son objectif est louer Dieu et évan... Lire la suite

Salem (Soeur Mireille Mbayo)

Salem (Soeur Mireille Mbayo)

Le groupe SALEM de la sœur Mireille Mbayo a été créé en 2003 dans la ville de Kinshasa en République... Lire la suite

  • Contact

Pour tout renseignements

Téléphone : +243 994 702 797
    +243 825 984 121
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Adresse : Immeuble Virunga
    5eme Niveau
    Boulevard du 30 Juin
    Commune de la Gombe
    Kinshasa / RD Congo

 

Visiteurs

1602826
Aujourd'hui
Cette semaine
Ce mois
Tout
1327
10784
40149
1602826

Votre IP: 54.196.17.157
le 24/06/2017 , 18:54:41

Restez connecté(e)

Copyright © Nabii Samweli House 2017 - Tous droits réservés