Kinshasa - RD Congo : 16 dcembre 2017.

mercredi, 01 mars 2017 12:13

Lubumbashi : Après la pluie toutes les artères principales deviennent impraticables. * Voici ce à quoi ressemble cette deuxième ville de la Rdc

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La ville de Lubumbashi occupe la deuxième position après Kinshasa du point de vue de la superficie et de l’infrastructure en République Démocratique du Congo. Localisée dans la partie australe de la Rdc, dans la province du Haut-Katanga, la ville compte sept communes dont : Lubumbashi, Ruashi, Kampemba, Annexe, Katuba, Kenya et Kamalondo. Elle est habitée par une population en majorité jeune.

Dans sa petite histoire et partant de son nom d’origine, Lubumbashi provient du nom d’une rivière qui baigne cette ville. La ville elle-même a été créée en 1910 par les Belges à l’époque coloniale. En 1907, l’État Indépendant du Congo (Eic) et la compagnie du Katanga se rendirent compte du progrès de l’industrie de l’Union Minière du Haut-Katanga (Umhk) et l’évolution d’une existence d’un centre administratif et commercial à proximité des mines et des usines. Il sera confié à Monsieur Emile Wangermée l’autorité et le représentant de la ville, de procéder au transfert du siège du Comité Spécial du Katanga de Lukonzolwa (Lac Moëro) aux environs de la mine de l’étoile à (Kalukuluku, Ruashi) vers la ville de Lubumbashi avant 1906.

La ville se trouve sur un plateau caractérisé par une savane infinie, dominée par des miteux à la terre ocre et à a maigre végétation, une savane verte en saison de pluie et rouge en saison sèche.  La ville fut habitée depuis 1906. A partir de ce moment, cette ville s’appellera Elizabethville (actuellement Lubumbashi, qu’on surnomme aussi Wantanshi), baptisée du nom de la reine Elisabeth épouse du Roi Albert 1er des Belges. Cette ville, subissant multiples mutations, sera baptisée et appelée « Lubumbashi » et aura, enfin, son statut de ville par l’Ordonnance-loi N°28/aimo du 25 juin 1941. Elle s’étendait de l’avenue Limite Sud, aujourd’hui avenue Likasi, à l’avenue Drogman au nord, du rail de chemin de fer et l’Est au boulevard Inera (actuellement Kamanyola) à l’ouest.  Elle a une population cosmopolite.

Parlant de sa situation géographique, la ville de Lubumbashi est située à 1230 mètres d’altitude ; elle s’étend sur une superficie de 747Km². Elle est constituée d’un plateau légèrement vallonné et limité par 11°30 de latitude sud, 27829° longitude Est et de 271030° de longitude à l’ouest. Du nord au nord-ouest vers le sud-est, la ville de Lubumbashi est traversée par deux grandes rivières : Kafubu et Lubumbashi. Son bassin hydrographique est composé de quatre ruisseaux qui sont : Katuba, Kimilolo, Kiawishi ou kiswishi pour les Lushois et Naviundu. Le relief de la ville de Lubumbashi est caractérisé par : le plateau incliné du nord vers le sud-est. Plusieurs vallons où des fermes agropastorales sont implantées et un sol alluvionnaire et sablo-argileux.

La ville de Lubumbashi est sous un climat sec avec deux saisons qui sont : la saison des pluies, allant de fin d’octobre à mi-avril ; et la saison sèche allant de la fin du mois d’avril à mi-octobre. Il faudra noter qu’il y a une forte chaleur pendant les mois d’août, septembre et octobre. Alors qu’il fait froid aux mois de juin et juillet.

Le bureau du maire de la ville de Lubumbashi, des affaires intérieures nous a servi de cadre pour fournir à nos lecteurs une meilleure connaissance de la ville. La ville de Lubumbashi est classée deuxième de la République, mais à voir les choses, rien ne reflète sa deuxième position. Si nos regards peuvent être tournés vers l’époque coloniale, personne ne retiendra ses larmes. La conception et l’architecture de la ville, selon les colonisateurs, se perdent du jour au jour. Des bâtisses historiques démolies, au lieu d’aller construire dans de nouveaux sites qu’octroie le service du cadastre. La ville perd ses œuvres touristiques chaque jour ; ses avenues, ses espaces verts transformés en station d’essence et tant d’autres. Le malheur ne vient jamais seul dit-on. A part la disparition de la cartographie de la ville, petit à petit, par les nouveaux riches de la ville, voici arrivée la disparition des altères par dame la pluie. S’il pleut aujourd’hui à Lubumbashi, tout particulièrement au centre-ville, ni les piétons, ni les véhicules ni les automobilistes, tous doivent attendre que l’eau de pluie puisse s’évacuer petit à petit, pour voir la circulation revenir à la normale.

L’eau de pluie stagne sur toutes les grandes altères du centre-ville de Lubumbashi. Tous les collecteurs laissés par les Belges sont bouchés. Au tunnel vers la commune Ruashi via Kampemba, n’en parlons pas. Les paisibles citoyens de deux quartiers ne savent pas atteindre leur lieu d’habitation à temps ; il faut attendre l’écoulement des eaux qui ne vont nulle part. D’où, personne ne sait où ces eaux de pluie se dirigent, pas même les autorités de la voirie urbaine. Quoi faire ?

Où est passé l’Ovd ? A quand la solution ? Hélas, la ville se meurt par manque de l’autorité compétente, capable de défier les obstacles et les intempéries. C’est pourquoi le professeur Jean Ozoza Okolo Ken, de l’Université de Lubumbashi, département des sciences sociales, déplore la négligence de l’autorité compétente. Car cette situation paralyse les activités dans la ville sur tous les plans. Des embouteillages se créent sur toutes les altères ; et aussi, des accidents s’en suivent partout.

Que l’Office des voiries et drainages et les autres Régies prennent leur responsabilité en mains.   Nous disons tous qu’après la pluie c’est le beau temps. Est-ce possible de vivre réellement le beau temps à Lubumbashi après la pluie ? Suite à cette situation macabre qui prévaut dans la ville après la pluie, s’est interrogé le professeur.

Toussaint Sakadi

Lu 258 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  • Les artistes

  • 1
  • 2
  • 3
Prev Next
Les BIKORO Singers

Les BIKORO Singers

Initiée par papa Charles NGILA, dans le village de NGELO MONZOI, territoire de Bikoro, province de l... Lire la suite

Les Chérubins

Les Chérubins

Le Groupe de louange et d’adoration « Les chérubins » passe pour le plus instable de la Paroisse «... Lire la suite

Eclat du Ciel

Eclat du Ciel

C’est Pierre Corneille, poète français du XVI ème  siècle, qui a mis ces mots restés dès lors histor... Lire la suite

Les exilés de Sion

Les exilés de Sion

« Si leur histoire m’était contée… »Ce Groupe musical n’a été découvert du grand public qu’à travers... Lire la suite

Pasteur Willy Kyungu

Pasteur Willy Kyungu

Originaire de la Province du Katanga, en République Démocratique du Congo, le frère Willy Kyungu Kat... Lire la suite

Sœur Christine Kasongo Beyuna

Sœur Christine Kasongo Beyuna

La Servante du Seigneur «Chère Maman» - c’est ainsi que préfèrent l’appeler souvent ceux qui lui son... Lire la suite

La Gerbe Agitée (Fr David Kala…

Le groupe la gerbe agitée est résultat de la vision évangélique du frère DAVID KALALA BANZE de Lubum... Lire la suite

Dieu fait grâce (Sr Mado Safi)

Dieu fait grâce (Sr Mado Safi)

Le groupe de musique chrétienne Dieu fait grâce est une création de la Sœur Mado Safi. Il existe dep... Lire la suite

Groupe Shalom (Sr Nenette Mwamba)

Groupe Shalom (Sr Nenette Mwam…

Le groupe Shalom  a été créé en 2008 par la sœur Nénette Mwamba. Son objectif est louer Dieu et évan... Lire la suite

Salem (Soeur Mireille Mbayo)

Salem (Soeur Mireille Mbayo)

Le groupe SALEM de la sœur Mireille Mbayo a été créé en 2003 dans la ville de Kinshasa en République... Lire la suite

  • Contact

Pour tout renseignements

Téléphone : +243 994 702 797
    +243 825 985 355
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Adresse : Immeuble Virunga
    5eme Niveau
    Boulevard du 30 Juin
    Commune de la Gombe
    Kinshasa / RD Congo

 

Visiteurs

1835203
Aujourd'hui
Cette semaine
Ce mois
Tout
69
9445
22698
1835203

Votre IP: 54.221.93.187
le 17/12/2017 , 02:07:14

Restez connecté(e)

Copyright © Nabii Samweli House 2017 - Tous droits réservés