Kinshasa - RD Congo : 24 avril 2017.

mercredi, 15 mars 2017 10:07

8 MARS JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FEMME. Le rêve de la femme sera-t-il un jour réalité ? *Avec un grand « oui » la femme répond

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

365 jours, quelquefois 366 jours pour une année, chaque jour appartient à l’être vivant (homme, femme, arbre, animal…) Or durant tous ces jours, ressortent des journées spéciales pour ces êtres ayant, eux aussi, un caractère spécial. Le cas de la journée mondiale de l’arbre qui est commémorée chaque 5 décembre, toute une journée pour l’arbre ! Parce que l’arbre nourrit, protège contre le réchauffement climatique…

C’est ainsi que dans le même ordre d’idées, le 8 mars, depuis un temps, est devenu la journée mondiale de la femme. A cette journée, les femmes de presque tous les coins du monde manifestent leur joie à être considérées dans leur société ou environnement, (famille,foyer, travail, Eglise…), elles qui, jadis, étaient marginalisées.

C’est de l’idée de cette journée donc, lui consacrée pour ses droits que la femme a profité pour réclamer, clamer « parité », égalité des droits , des chances au même titre que l’homme dans presque tous les domaines de la vie, surtout celui du travail.

 A chaque année donc, depuis un temps, suffit son thème pour cette journée : hier, c’étaient « émancipation de la femme », « autonomisation de la femme »… Aujourd’hui, c’est « égalité homme et femme : objectif 2030, 50 - 50. » Un sujet qui fait débat, opposant les idées de la femme à celle de l’homme car, cet homme se dit : « mais la femme veut un partage égal d’ici 2030, l’on n’en disconvient pas. Ce partage égal qu’elle envisage est-il- possible? Ne voyez-vous pas que c’est elle-même, la femme, qui participe à la dégradation de son image bien que voulant l’égalité ? Doit-on lui faire confiance, croire en ses rêves ou pas ?

En voilà, les grandes questions qui préoccupe l’homme et auxquelles la femme essayera de répondre dans les lignes qui suivent.

Il est une tendance actuellement dans la politique, le social, la culture, …, depuis les idées de parité, d’émancipation, de ramasser les femmes à la cuillère et leur octroyer des postes importants, négligeant d’abord les compétences parce que seulement c’est une femme ; il faut lui donner une chance, dirait-on, n’est-ce pas parité ? N’est-ce pas là un partage d’égal à égal ?

Il arrive même qu’en certaines situations, vouée à des difficultés, que la femme se souvienne alors en ce moment-là qu’elle est « femme !» Elle prend la casquette de femme pour se parer de faiblesse, de vulnérabilité.  

Elle affirme ainsi tout haut, et d’elle-même d’ailleurs, qu’elle ne sera pas en mesure à certains niveaux… c’est récurrent dans le monde du travail (celui des medias par exemple). La femme se crée ainsi des limites. A ce niveau, les hommes ont parfaitement raison de se poser des questions sus-évoquées car, les femmes veulent la parité mais ne démontrent pas leurs capacités ou volontés à arracher la parité en question. Etre femme actuellement est comme une faveur, un document de laissez-passer, laissez-faire. Pourquoi alors cette femme se serait-elle limitée ou affaiblie à ce point ? Les préjugés ou croyances, problématique de culture, complexe d’infériorité, religion, tradition, analphabétisation, … Les raisons sont légion!

Malgré tout, est-ce qu’il y a besoin de croire que le rêve de la femme sera un jour réalité ? Avec un grand oui, la femme répond que c’est encore possible de croire :

Croire d’abord que la femme d’hier n’est pas celle d’aujourd’hui. Elle a évolué, elle s’émancipe au jour le jour et connait ses droits ;

Croire en nos institutions scolaires qui sensibilisent la jeune femme à la scolarisation et lui donnant cette capacité de se sentir à l’aise à côté des hommes, de s’exprimer librement et en toute quiétude sans être inquiétée contrairement à jadis ;

Croire en nos institutions supérieures qui forment des cadres, des personnes importantes pour nos sociétés (les femmes comme les hommes) ;

Croire en ces femmes compétentes et distinguées qui ont précédé et qui poussent les autres à croire au rêve pour lequel elles ont toujours combattu ;

Enfin, dire que même Rome ne s’est pas construite en un jour. Il y eut d’abord une pierre puis deux jusqu’à nous sortir une ville paradisiaque. C’est possible !

En définitive, la femme voudrait que le 8 mars soit non seulement une journée mondiale de la femme mais plutôt journée mondiale des droits de la femme supposant qu’à côté de ces derniers, il y a des devoirs. Devoirs de travailler dur, de prouver ses capacités, d’entrer en compétition avec les hommes pour mériter ses droits.

Dans toute cette affaire, les hommes ou l’homme n’est pas exclu, il doit, lui aussi, considérer la femme non comme un être faible, mais capable, puisqu’elle veut le partage égal des chances ; n’est-ce pas ?  Ainsi, il doit toujours la remettre à l’ordre, lui rappeler ses rêves, ses objectifs ; lorsque cette femme veut se parer de faiblesse, de vulnérabilité dans des situations difficiles. Cela l’aidera à se conscientiser sur ses propres volontés.

Cette femme doit encore militer pour son éducation car l’école aujourd’hui permet de briser les liens auxquels elle fut liée quand bien même il y aurait certaines intellectuelles se considérant toujours comme faibles et vulnérables.

En bref, il est juste à retenir qu’à toutes ces questions posées par les hommes, la grande réponse devrait être la « compétence. » Mettre toujours la personne qu’il faut à la place qu’il faut. Il en va de soi pour chacun (homme comme femme).

TAMBWE MWAKA Olive  

Lu 31 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  • Les artistes

  • 1
  • 2
  • 3
Prev Next
Les BIKORO Singers

Les BIKORO Singers

Initiée par papa Charles NGILA, dans le village de NGELO MONZOI, territoire de Bikoro, province de l... Lire la suite

Les Chérubins

Les Chérubins

Le Groupe de louange et d’adoration « Les chérubins » passe pour le plus instable de la Paroisse «... Lire la suite

Eclat du Ciel

Eclat du Ciel

C’est Pierre Corneille, poète français du XVI ème  siècle, qui a mis ces mots restés dès lors histor... Lire la suite

Les exilés de Sion

Les exilés de Sion

« Si leur histoire m’était contée… »Ce Groupe musical n’a été découvert du grand public qu’à travers... Lire la suite

Pasteur Willy Kyungu

Pasteur Willy Kyungu

Originaire de la Province du Katanga, en République Démocratique du Congo, le frère Willy Kyungu Kat... Lire la suite

Sœur Christine Kasongo Beyuna

Sœur Christine Kasongo Beyuna

La Servante du Seigneur «Chère Maman» - c’est ainsi que préfèrent l’appeler souvent ceux qui lui son... Lire la suite

La Gerbe Agitée (Fr David Kala…

Le groupe la gerbe agitée est résultat de la vision évangélique du frère DAVID KALALA BANZE de Lubum... Lire la suite

Dieu fait grâce (Sr Mado Safi)

Dieu fait grâce (Sr Mado Safi)

Le groupe de musique chrétienne Dieu fait grâce est une création de la Sœur Mado Safi. Il existe dep... Lire la suite

Groupe Shalom (Sr Nenette Mwamba)

Groupe Shalom (Sr Nenette Mwam…

Le groupe Shalom  a été créé en 2008 par la sœur Nénette Mwamba. Son objectif est louer Dieu et évan... Lire la suite

Salem (Soeur Mireille Mbayo)

Salem (Soeur Mireille Mbayo)

Le groupe SALEM de la sœur Mireille Mbayo a été créé en 2003 dans la ville de Kinshasa en République... Lire la suite

  • Contact

Pour tout renseignements

Téléphone : +243 994 702 797
    +243 825 984 121
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Adresse : Immeuble Virunga
    5eme Niveau
    Boulevard du 30 Juin
    Commune de la Gombe
    Kinshasa / RD Congo

 

Visiteurs

1511590
Aujourd'hui
Cette semaine
Ce mois
Tout
915
7824
24324
1511590

Votre IP: 54.145.81.105
le 24/04/2017 , 19:08:18

Restez connecté(e)

Copyright © Nabii Samweli House 2017 - Tous droits réservés