Kinshasa - RD Congo : 25 juin 2017.

vendredi, 21 avril 2017 10:20

DES CHEFS COUTUMIERS AU PREMIER MINISTRE EN PASSANT PAR LES GOUVERNEURS. La RD Congo traverse une crise grave de leadership

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

En démissionnant de la tête de la plus riche province du Congo, la Vice-gouverneur du Haut-Katanga, Bijou Muchitu Kat, a laissé couler des larmes qui crient très fort dans le microcosme congolais, particulièrement dans les salons huppés de Kinshasa. Justifiant sa décision jugée tardive, Bijou Kat a permis de découvrir un pan entier de l’ambiance délétère qui a régné tout au long de son mandat : « J’ai vécu un calvaire ».

Cette déclaration mérite la rédaction d’un ouvrage et révèle le nouveau type de leadership propre aux tropiques à la base du sous-développement et de la pauvreté des populations. Est-elle pour quelque chose dans cette crise ou est-ce une nouvelle victime de la pratique politique en RDC où l’excellence semble un vain mot par rapport à une quête effrénée de l’enrichissement illicite ?

« QUAND LE JUSTE S’ELEVE, LE PEUPLE EST DANS LA JOIE »

Cet enième épisode montre que le Congo n’est pas encore sorti de l’ornière et poursuit sa quête pour des personnalités dignes que Proverbes, dans la Bible, appelle « Justes », capables de ramener l’allégresse dans les cœurs des populations abasourdies par des négociations sans fin, des débats politiques sans perspectives, des promesses électorales rangées dans les tiroirs, des leaders politiques réfugiés à Kinshasa et coupés de toutes réalités, sans ancrage dans les masses dont ils se réclament. Bref, la classe politique est envahie par des acteurs qui ne pensent qu’à leurs intérêts gloutons et sont prêts à trahir leurs engagements vis-à-vis des Congolais à la première proposition.

C’est la situation qui prévaut actuellement au sein de l’Opposition congolaise en pleine dissension où les uns et les autres n’hésitent pas face à la tentation du pouvoir à tourner casaque pour tendre la main au mieux offrant. Katebe Katoto le justifie par l’odeur envoûtante « des dollars ». 

L’Opa jeté sur le Rassemblement semble avoir donné ses fruits. N’en déplaise à quelques ultras radicaux brandissant l’arme du populisme à moindre coût.

L’HONNEUR QUI FAIT COURIR LES POLITICIENS

En RDC, en effet, c’est bien plus que la gestion orthodoxe de la chose publique qui fait courir les politiciens dans tous les râteliers, c’est l’honneur : recevoir les acclamations, être entouré d’une foule en désespoir, être chanté par les griots des musiques traditionnelles, s’offrir une villa à Kinshasa pendant que dans son village on n’a même pas construit une crèche... Des pratiques que vous ne verrez pas au Cameroun ou en Côte d’Ivoire où les villages sont modernisés (électricité, téléphone, internet) grâce à la volonté des acteurs politiques.

A mille lieux de l’héritage de Patrice-Emery Lumumba, de Mzee Laurent-Désiré Kabila, on peut déplorer l’absence de sens de la mesure ou de réserve dans la gestion des affaires de l’Etat ou quand il s’agit de discuter des postes au Gouvernement ou dans les entreprises, les ambassades étant jetées aux oubliettes vu les déboires subis par les représentants congolais à l’étranger.

LE MARCHE DE LA PAUVRETE

Réalistes, tous les acteurs politiques ont les yeux ouverts sur le peu de ressources que produit le pays pour entretenir leur train de vie : cortèges, voyages à l’étranger, soins médicaux en Australie ou au Canada, mariages en série… Une véritable aubaine qui fait miroiter le bonheur aux députés et chefs des partis politiques mais les résultats sur le terrain sont nuls à voire l’état de pauvreté des populations dans l’arrière pays (pas d’électricité, d’eau potable, d’écoles professionnelles, de maternité…). Bref, le bilan est négatif et interpelle plus d’un.

Le tableau sombre du Haut-Katanga comme d’ailleurs du Kasaï envahi par des milices composées par des jeunes, sans oublier la persistance des groupes armés dans le Kivu remet en cause les faits et gestes des acteurs politiques. Leurs démêlées sur la place publique comme c’est le cas au Haut-Katanga appellent à une nouvelle prise de conscience. Surtout qu’il y a déjà quelques années, le Chef de l’Etat avait interpellé les Congolais en évoquant la nécessité d’avoir 15 bons leaders avec lesquels il allait faire décoller le pays.

BON QUALITATIF

Des années après et en assistant à la course au pouvoir dans l’opposition, d’aucuns déplorent que le Congo n’ait pas réalisé un bon qualitatif en matière de leaders politiques. L’impression est que tous sont les mêmes. Depuis des années, on déshabille saint Pierre pour habiller saint Paul. Rien ne semble distinguer la nuit du jour sur la scène congolaise, car tous viennent avec la volonté de se refaire une santé financière, de rouler dans les véhicules officiels avec gironfares doublés de gardes du corps. Le même cirque pour une scène unique devant une population désabusée par un discours peu en phase des réalités. Déçue, la population assiste impuissante à la valse des accords politiques avec ses invités de l’Union africaine, de l’église catholique, de la Monusco. Bref, une politique surréaliste sans impact profond sur le quotidien des Congolais au point que le fossé entre dirigeants et gouvernés ne fait que s’enfoncer.

Pendant ce temps, l’appareil productif tourne au ralenti avec des investisseurs qui préfèrent tâter le terrain au lieu de miser leurs avoirs à long terme sur le sol congolais, l’un de plus arables au monde et riche en ressources minières, sans compter les nombreux cours d’eau capables de produire de l’électricité, d’alimenter les industries. Tout cela est en jachère depuis 1960 faute de vision et de plan réaliste.

REFONDRE LA CLASSE POLITIQUE

L’écho du Haut-Katanga confirme donc les analyses sur la nécessité de refondre de fond en comble la classe politique si l’on veut réellement promouvoir le développement en RDC. Sinon la tendance est d’engager le pays dans une croissance où les pauvres deviennent de plus en plus pauvres et les riches s’accrochent sur le peu de ressources du pays pour pérenniser leur règne.

Le cas de l’Afrique du Sud, l’un des pays les plus riches d’Afrique doté d’infrastructures modernes mais où le taux de pauvreté demeure une préoccupation peut inspirer les dirigeants congolais.

Bâtir sur de tels axiomes, c’est compromettre des efforts étalés sur des décennies mais fondés sur des acteurs peu fiables et incapables de reproduire le bon modèle.

Toute la différence avec les pays asiatiques qui engrangent actuellement le fruit d’une forte discipline après des années d’humiliation et d’autarcie. Aujourd’hui, la Chine, le Japon, l’Inde détiennent à eux seuls près de la moitié des richesses mondiales grâce à des politiques soutenues et des acteurs véritablement nationalistes.

LVM

Lu 50 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  • Les artistes

  • 1
  • 2
  • 3
Prev Next
Les BIKORO Singers

Les BIKORO Singers

Initiée par papa Charles NGILA, dans le village de NGELO MONZOI, territoire de Bikoro, province de l... Lire la suite

Les Chérubins

Les Chérubins

Le Groupe de louange et d’adoration « Les chérubins » passe pour le plus instable de la Paroisse «... Lire la suite

Eclat du Ciel

Eclat du Ciel

C’est Pierre Corneille, poète français du XVI ème  siècle, qui a mis ces mots restés dès lors histor... Lire la suite

Les exilés de Sion

Les exilés de Sion

« Si leur histoire m’était contée… »Ce Groupe musical n’a été découvert du grand public qu’à travers... Lire la suite

Pasteur Willy Kyungu

Pasteur Willy Kyungu

Originaire de la Province du Katanga, en République Démocratique du Congo, le frère Willy Kyungu Kat... Lire la suite

Sœur Christine Kasongo Beyuna

Sœur Christine Kasongo Beyuna

La Servante du Seigneur «Chère Maman» - c’est ainsi que préfèrent l’appeler souvent ceux qui lui son... Lire la suite

La Gerbe Agitée (Fr David Kala…

Le groupe la gerbe agitée est résultat de la vision évangélique du frère DAVID KALALA BANZE de Lubum... Lire la suite

Dieu fait grâce (Sr Mado Safi)

Dieu fait grâce (Sr Mado Safi)

Le groupe de musique chrétienne Dieu fait grâce est une création de la Sœur Mado Safi. Il existe dep... Lire la suite

Groupe Shalom (Sr Nenette Mwamba)

Groupe Shalom (Sr Nenette Mwam…

Le groupe Shalom  a été créé en 2008 par la sœur Nénette Mwamba. Son objectif est louer Dieu et évan... Lire la suite

Salem (Soeur Mireille Mbayo)

Salem (Soeur Mireille Mbayo)

Le groupe SALEM de la sœur Mireille Mbayo a été créé en 2003 dans la ville de Kinshasa en République... Lire la suite

  • Contact

Pour tout renseignements

Téléphone : +243 994 702 797
    +243 825 984 121
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Adresse : Immeuble Virunga
    5eme Niveau
    Boulevard du 30 Juin
    Commune de la Gombe
    Kinshasa / RD Congo

 

Visiteurs

1603930
Aujourd'hui
Cette semaine
Ce mois
Tout
687
11888
41253
1603930

Votre IP: 54.198.200.157
le 25/06/2017 , 10:37:15

Restez connecté(e)

Copyright © Nabii Samweli House 2017 - Tous droits réservés