Kinshasa - RD Congo : 19 aot 2017.

mardi, 25 avril 2017 09:24

EGLISE AUJOURD’HUI. Eviter la complaisance

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La complaisance est un défaut dans la vie parce qu’elle éloigne le sérieux dans ce qu’on fait. C’est le manque du sérieux, le fait de se considérer comme ayant tout et ne pas avoir besoin de personne. Elle se retrouve dans beaucoup d’églises où les chrétiens croient être déjà arrivés à destination. Jésus avait fait des réprimandes à l’église de Laodicée qui disait : «  Je suis riche, je me suis enrichi, et je n’ai besoin de rien nous sommes remplis ». Et le Seigneur lui rétorque : « tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu ».

Déjà le Seigneur lui avait dit ce qu’il était, quelle était sa température chrétienne : « Je connais tes œuvres. Je sais que tu n’es ni froid ni bouillant. » Et de lui dire ce qu’elle mérite : « Puisses-tu être froid ou bouillant! Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n’es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche. » (Ap 3 : 15-17)

Il y a aussi l’église de Corinthe qui était complaisante par le fait qu’elle était remplie de chrétiens complaisants. L’apôtre Paul devait se pencher sur  ce problème qui était semblable à celui qui prévalait dans l’église de Laodicée. C’est un problème sérieux qui se retrouve chez la plupart de chrétiens  qui ne sont  pas vivants, ni chauds ou prêts à servir de tout cœur le Seigneur. Ce sont des mi-chrétiens si l’expression est valable.

 Le nœud  du problème à Corinthe était leur attachement à la sagesse humaine, se contentant de l’approbation du monde dans tout ce qu’ils faisaient.

L’apôtre y a stigmatisé quatre griefs : les divisions  et des rivalités qui poussaient les membres à s’aligner derrière tel ou tel responsable ; l’estime de soi qui conduisait à l’orgueil ; de la jalousie et la lutte pour le leadership et l’esprit de complaisance.

Paul décrit ici le comportement des Corinthiens : « Déjà vous êtes rassasiés, déjà vous êtes riches. Sans nous vous avez commencé à régner. Et puissiez-vous régner, afin que nous aussi nous régnions avec vous » (1Corinthiens 4:8).

Marques des chrétiens complaisants

La première marque c’est qu’ils ont un sentiment d’être arrivés, ils ont en eux toute la vérité possible, et il n’y a rien de neuf qu’on peut leur dire parce qu’ils ont tout appris ; ils se considèrent comme des riches.

C’est un danger très réel auquel nous sommes confrontés dans nos églises, en nous considérant être une «riche» église, pas riche dans le sens matériel, mais riche en enseignements spirituels et en instruction. Cette attitude conduit à l’autosatisfaction faisant penser qu’on est arrivé, qu’on a déjà atteint la perfection et qu’il n’y a plus rien à apprendre.

Il y a beaucoup de choses qui peuvent donner à un chrétien le sentiment d’être riche et de l’amener à la complaisance. L’église de Laodicée s’était versée dans cette autosuffisance à cause de possessions matérielles. Ils étaient tellement fiers de leur richesse qu’ils avaient le sentiment de complaisance, jusqu’à ce le Seigneur leur dise qu’ils ne savaient ce qu’ils étaient réellement : pauvres, aveugles, misérables et nus, et spirituellement pauvres.

La taille de l’église peut parfois être un sujet d’orgueil et d’autosuffisance. Par contre, dans l’église de Corinthe, le problème était plus dans les dons spirituels qu’ils possédaient tous. Il y a probablement 21 ou plus de dons spirituels qui peuvent être détectés dans les Écritures, et chacun d’entre eux était manifeste à Corinthe à tel point que l’apôtre Paul pouvait dire : «il ne vous manque aucun don spirituel » (1 Corinthe 1:7). C’est ça qui explique qu’ils se sentaient riches, et devenaient complaisants. Ils pensaient être arrivés.

La seconde marque est une «avance exclusive», c’est le sentiment de n’avoir besoin de personne et de rien. Ainsi, l’apôtre s’exclame en disant : «Sans nous vous avez commencé à régner ». Il dénonce cette façon de faire croire que les autres ne sont pas nécessaires ; alors dans ce cas le corps du Christ devient inutile. Qu’est-ce qui n’allait pas à Corinthe? Ils s’étaient versés dans l’irréalisme, victimes d’illusions du monde qui pousse à se considérer comme ayant des capacités spéciales, comme étant différent des autres. Ils vivaient dans un monde de rêve et agissaient comme si le millénaire était déjà arrivé.

Paul ramène les Corinthiens à la raison en leur disant : «Et puissiez-vous régner en effet, afin que nous aussi nous régnions avec vous ! Car Dieu, il me semble, a fait de nous, apôtres, les derniers des hommes, des condamnés à mort en quelque sorte, parce que nous avons été en spectacle au monde, aux anges et aux hommes. Nous sommes fous à cause de Christ ; mais vous, vous êtes sages en Christ. Nous sommes faibles, mais vous êtes forts. Vous êtes à l’honneur, et nous sommes méprisés. Jusqu’à cette heure, nous souffrons la faim, la soif, nous sommes nus, secoués et sans abri, et nous nous fatiguons à travailler de nos propres mains. Lorsque vilipendés, nous bénissons;  persécutés, nous supportons; calomniés, nous parlons avec bonté, nous sommes devenus comme les ordures du monde, le rebut de tous, jusqu’à maintenant » (1Corinthiens 4:9-13).

Paul, relevant le contraste, ramène ses interlocuteurs à quitter l’illusion pour le monde réel ; il les ramène à la réalité des choses. Il enseigne trois choses sur les apôtres :

Ils sont des chrétiens motivés, prêts au sacrifice en apparaissant comme des hommes condamnés à supporter toutes les souffrances afin de faire vivre le monde réel. Ce sont des étalons, des références, des modèles pour les chrétiens. Ils ne sont pas, comme on imagine souvent, des superbes, des extraordinaires saints vivants à un niveau que personne d’autre ne peut espérer atteindre. Ils vivaient dans la réalité de la vie pour montrer comment la gérer.

Quand Paul désigne les apôtres comme les «hommes condamnés à mort », il voulait dire qu’il s’agit des hommes qui ne traitent jamais avec des futilités, ne se préoccupent pas des choses secondaires, ils visent des fins légitimes. Semblables aux gladiateurs voués à la destruction, ils étaient l’objet du ridicule ; mais Dieu se glorifiait au travers. En tant que tels ; ils n’avaient pas de temps à perdre pour des futilités.

Les apôtres, en étant persécutés, devenaient impopulaires ; ainsi Paul dira au verset 10 : « ... Nous sommes fous à cause de Christ, mais vous, vous êtes sages en Christ ;  nous sommes faibles, mais vous êtes forts. Vous êtes à l’honneur, mais nous sommes méprisés. » Ils sont devenus impopulaires  à cause de l’Evangile qu’ils annonçaient. Ils étaient prêts à assumer pour l’amour de Christ.

Ces Corinthiens s’étaient tellement compromis avec le monde que le monde ne pouvait nullement les persécuter. Ils avaient même ajusté leur enseignement afin que la sagesse du monde pénètre leurs auditeurs ; ils avaient ajusté leurs actions afin qu’aucun d’eux ne fut offensé par les auditeurs, et ils n’avaient jamais repris quelqu’un.

Ainsi, Paul dit : «Le monde nous appelle fous et nous traite avec déshonneur, mais vous, vous êtes considérés comme sages et bien compris, aussi vous êtes forts, et nous sommes faibles. »

L’église de nos jours vit une compromission sans précédent, surtout avec la question de l’infaillibilité qui engrange l’église, la question féministe évangélique, la question sur l’homosexualité. Ces questions sont débattues en cherchant à épouser l’avis et  l’approbation du monde. On a peur de porter des reproches au nom du Christ. Mais, Jésus lui-même nous a dit qu’il serait là : « Vous aurez des tribulations, mais prenez courage, j’ai vaincu le monde» (Jean 16:33).

La troisième chose est que les apôtres étaient des chrétiens «particuliers» ; ils agissaient autrement.  Paul dit : « Jusqu’à cette heure, nous souffrons la faim, la soif, la nudité ; nous sommes maltraités, errants çà et là ; nous nous fatiguons à travailler de nos propres mains. Lorsque vilipendés, nous bénissons; persécutés, nous supportons; calomniés, nous parlons avec bonté ; nous sommes devenus comme les ordures du monde, le rebut de tous, jusqu’à maintenant » (1Corinthins 4:11-13)

Ceci voudrait-il donc dire que les chrétiens doivent vivre dans la pauvreté, et qu’ils ne peuvent rien posséder comme richesse ? Nous ne pensons pas que cela soit ainsi.

C’est là le danger : que nous devenions culpabilisés  des  richesses que nous pouvons avoir, pour reculer dans une sorte de pauvreté forcée qui est tout aussi extrême et tout aussi dangereuse. Mais cela étant dit, il est toujours vrai que nous devons être très prudents dans ce que l’Écriture nous avertit.

En dépit de ce passage, il y a des endroits où Paul dit, parfois, qu’il abondait ; mais au moins il a dû apprendre à le gérer. Il écrit à Timothée et dit : «Dieu nous donne avec abondance toutes choses pour que nous en jouissions » (1Timothée 6:17). Profiter de ce qu’on peut avoir n’est pas du tout mauvais ; nous devons préserver un équilibre. Nous devons aussi être prêts à perdre ces richesses sans vouloir se plaindre, parce que ce sont juste des choses temporaires, c’est tout.

Ben

Lu 65 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  • Les artistes

  • 1
  • 2
  • 3
Prev Next
Les BIKORO Singers

Les BIKORO Singers

Initiée par papa Charles NGILA, dans le village de NGELO MONZOI, territoire de Bikoro, province de l... Lire la suite

Les Chérubins

Les Chérubins

Le Groupe de louange et d’adoration « Les chérubins » passe pour le plus instable de la Paroisse «... Lire la suite

Eclat du Ciel

Eclat du Ciel

C’est Pierre Corneille, poète français du XVI ème  siècle, qui a mis ces mots restés dès lors histor... Lire la suite

Les exilés de Sion

Les exilés de Sion

« Si leur histoire m’était contée… »Ce Groupe musical n’a été découvert du grand public qu’à travers... Lire la suite

Pasteur Willy Kyungu

Pasteur Willy Kyungu

Originaire de la Province du Katanga, en République Démocratique du Congo, le frère Willy Kyungu Kat... Lire la suite

Sœur Christine Kasongo Beyuna

Sœur Christine Kasongo Beyuna

La Servante du Seigneur «Chère Maman» - c’est ainsi que préfèrent l’appeler souvent ceux qui lui son... Lire la suite

La Gerbe Agitée (Fr David Kala…

Le groupe la gerbe agitée est résultat de la vision évangélique du frère DAVID KALALA BANZE de Lubum... Lire la suite

Dieu fait grâce (Sr Mado Safi)

Dieu fait grâce (Sr Mado Safi)

Le groupe de musique chrétienne Dieu fait grâce est une création de la Sœur Mado Safi. Il existe dep... Lire la suite

Groupe Shalom (Sr Nenette Mwamba)

Groupe Shalom (Sr Nenette Mwam…

Le groupe Shalom  a été créé en 2008 par la sœur Nénette Mwamba. Son objectif est louer Dieu et évan... Lire la suite

Salem (Soeur Mireille Mbayo)

Salem (Soeur Mireille Mbayo)

Le groupe SALEM de la sœur Mireille Mbayo a été créé en 2003 dans la ville de Kinshasa en République... Lire la suite

  • Contact

Pour tout renseignements

Téléphone : +243 994 702 797
    +243 825 984 121
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Adresse : Immeuble Virunga
    5eme Niveau
    Boulevard du 30 Juin
    Commune de la Gombe
    Kinshasa / RD Congo

 

Visiteurs

1679313
Aujourd'hui
Cette semaine
Ce mois
Tout
1132
7522
24197
1679313

Votre IP: 54.158.252.131
le 19/08/2017 , 14:56:25

Restez connecté(e)

Copyright © Nabii Samweli House 2017 - Tous droits réservés