Kinshasa - RD Congo : 19 octobre 2017.

mercredi, 26 avril 2017 09:36

PAGE D’HISTOIRE. Voici le film de la motion de censure qui a bouté dehors J. C. Kazembe Musonda

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Dans  un  communiqué  officiel,  le  service  du protocole  de l’Assemblée  Provinciale  du Haut-Katanga  porte à  la  connaissance de  tous  les  honorables députés  provinciaux  du  Haut-Katanga de la  tenue d’une  séance plénière,  ce mardi 18  avril 2017  à  10heures , heure  de  Lubumbashi,  au  Bâtiment  du  30  Juin ,  siège  de  l’organe  délibérant. La présence de tous les honorables députés était vivement souhaitée. Communiqué était signé Honorable Aerts Joseph   Kyumba.

La chute du Gouvernement Kazembe s’annonce

Il est 10 heures, quand notre équipe de rédaction arrive au siège du parlement provincial du Haut-Katanga. Qu’est-ce que nous observons ? Tout autour  du  bâtiment  paradent des jeunes  gens dont l’âge varie  entre 16  et  20  ans, portant  des  calicots  aux effigies  de l’honorable  Kazembe  Musonda  Jean-Claude  Josué.  Ils scandaient des slogans   pour leur idole.  Mais, à l’intérieur du bâtiment, l’atmosphère est tout autre, les députés sont très sérieux, en lisant leur visage.  La  presse entre  dans la salle  avec un  léger  retard,  suite  à  un  processus protocolaire  non  accepté par différentes  maisons  de  médias venues  couvrir  la  manifestation.

La séance plénière était déjà ouverte.  Néanmoins, les journalistes sont quand même entrés dans la salle.

Avant que les honorables députés passent au vote de la motion  de  censure,  plusieurs  motions  d’information  ont  été  présentées  par  les élus du  peuple.  Et,  il  a  été constaté  plusieurs  griefs  dans  le chef du tout premier  Gouvernement  de  la Province  du  Haut – Katanga. Cette crise a persisté suite à ces griefs qu’on a reprochés au gouvernement.  Plusieurs rencontres ont eu lieu pour remettre le train sur les rails, mais toutes les tentatives   étaient vouées à l’échec. Malgré la présence de la délégation  de  Kinshasa  conduite  par  l’honorable  président  de  l’Assemblée nationale,  Aubin  Minaku. Les rencontres  entre le gouverneur  et  les  députés provinciaux,  le tête-à-tête  avec le Bureau des  élus  du Haut-Katanga, n’a  accouché  que d’une  souris. La tête haute en a pris le dessus. En rappel, le Gouverneur de la Province du Haut-Katanga était hors vision avec ses membres du    Gouvernement. Les violons  ne  s’accordaient  ni  avec  son  adjoint,  madame Bijou  Mushitu Kat,  ni avec ses quelques  ministres.  Tous  les  efforts  consentis  par les  honorables  députés, pour  réconcilier les deux parties,  étaient aussi  vains,  et  la  crise  persistait. Pour  ne pas généraliser la crise, afin qu’elle  ne puisse  pas  toucher  d’autres  institutions  de la province, les  élus  du  peuple étaient obligés  d’appliquer  la  loi  en  la  matière.

La chute du tout premier Gouvernement de la province du Haut-Katanga était motivée par une gestion malsaine, le tribalisme, le manque de collaboration et une centralisation à outrance.  Bref, un mauvais rapport entre le gouverneur et ses membres du gouvernement.

Avant   de  procéder  au  vote  de la  motion de censure initié par l’honorable député Jean Mwandwe Kashiwa,  le  Gouverneur  Kazembe  Musonda  Jean-Claude  Josué  a  adressé  une  correspondance  à  l’honorable président  de l’Assemblée  du  Haut – Katanga et  à  la  hiérarchie  du  pays . Il a intitulé sa lettre «Mise  en  garde  d’une crise  en  Province», et qu’il  adressée  au  Président de la  République,  au  président de l’assemblée nationale et  à  d’autres personnalités du pays.  Pour lui, cette  matière  administrative  ne  relève pas de la  compétence de  l’Assemblée  Provinciale,  mais au  contraire  de  sa hiérarchie.  Ainsi, l’Assemblée  du  Haut – Katanga devrait  se taire,  car  c’est  elle qui venait de  créer  une crise au  sein  de  la  Province. Pour lui, il ne peut pas dépendre de l’Assemblée Provinciale, ni répondre à leur invitation. Bref, je ne saurais donc pas venir répondre à votre invitation, estimait-il.

Signalons que la correspondance était datée du 14 avril 2017. Voilà le pourquoi de la convocation d’une séance plénière de ce mardi 18 avril 2017. Aussi, dans  sa correspondance  adressée à sa hiérarchie,  le  gouverneur  Kazembe avait   l’intention  de faire    dissoudre l’Assemblée provinciale  par  la  hiérarchie du  pays. Malin-malin petit malin.

Les honorables députés votent la motion

Mais,  avant cela,  l’honorable  président, Dieudonné  Mwelwa Nsambi wa  Kasongo a rappelé à la plénière que c’était le début  d’un travail  sérieux  pour  toute  la  province. Vraiment une première dans la province. Et, il a invité chaque député à se prononcer sur l’affaire.  Signalons que sur les 30 députés qui constituent l’Assemblée du Haut-Katanga, 24 députés étaient présents dans la salle.

Voici Les députés qui sont intervenus avant le vote de la motion de censure :

·Le premier à prendre la parole était l’honorable député Jean Mwandwe Kashiwa, élu de Sakania et initiateur de la motion. Bien auparavant, l’élu  de Sakania a signifié  aux  honorables  députés comment il est  victime  d’injures, des  menaces  à ce sujet, de la part des  membres  de sa famille politique le Pprd.  Nonobstant, les circonstances qu’il traverse, il a dit : «Je ne crains pas les hommes, à part mon Dieu…», se voulait-il rassurant. Dans son intervention, Jean Mwandwe a rappelé à l’assemblée, qu’ils avaient affaire à un gouverneur problématique dès le jour de son investiture. En rappel, avant un jour d’absence à la plénière, il  s’était  présenté en  retard  au  parlement, au lieu  de deux chaises  pour  lui  et son  adjoint, une  chaise était présentée ;  c’était déjà le  début des  entorses  au sein de son Gouvernement. (Intervention de la séance plénière du 31 mai 2016, lors de la présentation du Budget du Gouvernement Provincial du Haut – Katanga).

Il  a  aussi  relevé  que si  le  Président est menacé,  c’est  tous  les  députés qui sont menacés, tout comme un  député menacé,  c’est  aussi tous  les  autres qui le sont. Il a aussi épinglé la mésentente  entre  le Gouverneur  et  son  adjoint  et  avec quelques  ministres de son gouvernement, qui sont à la base  d’une  tension  ou  d’une  crise  au  sein  du  gouvernement  provincial.

La même  situation a perduré  même  après  son  retour de Kinshasa ;  d’où, pour toute  fin  utile, il fallait passer  à la motion  de  censure.

·Honorable Stella, élue de Lubumbashi

Elle est revenue sur le passage du Président de l’assemblée nationale, l’honorable Aubin Minaku, pour la réconciliation des deux camps.  Indignée, par la réaction dans la lettre du gouverneur de province, qu’elle qualifie cette réaction partant d’une rumeur de la ville sans vérification. Le gouverneur a réagi sans manière, c’est-à-dire, même la province est gérée sous forme des rumeurs. Qualifiant les propos du gouverneur comme des injures face à l’honorable président de l’assemblée provinciale du Haut – Katanga, cela veut dire qu’il a injurié tous les honorables de la province du Haut Katanga. C’est pourquoi chaque député devait se prononcer à ce sujet, en émettant ses avis sur les propos du gouverneur.

·Honorable Ngoy wa Ngoy, élu de Kipushi

De tous les temps, notre Assemblée provinciale, a toujours été la plus polie des 26 Assemblées du pays. Cette fois-ci, nous allons apprendre à nous faire respecter, car, on a piétiné sur nos orteils. Je vais frapper très fort.

·Honorable Kashoba

Je  vais  juste  ajouter ceci :  Souvenez-vous  du  mot  du  gouverneur : « Quand il avait dit dans une de ses interventions dans la  même  salle  que  notre  Province  partageait les  limites  avec  la  Tanzanie».

Mon intervention était que le cabinet du Gouverneur était malade.  Un cabinet inintelligent, comme la lettre adressée au Président. Il n’y a pas péril entre les deux institutions. Car, c’est son gouvernement qui traverse une crise.  Puis, il a demandé qu’on fasse la lecture pour différencier la motion de censure et de méfiance. La motion de censure concerne un Gouvernement et la motion de méfiance un membre du Gouvernement. Lu par le rapporteur de l’assemblée.

·Honorable Munyante

Il est très regrettable pour le gouverneur de Province qui venait de donner un ordre au président de l’Assemblée de se taire. Vraiment, c’est un sabotage à notre égard. D’où provient la crise ? N’est-ce pas de l’exécutif, pour quoi incrimine-t-on l’organe délibérant ? Où est le problème de l’assemblée ?

·Honorable Modeste Kapenda Mukendi

Après les avoir auditionnés, qui ?   Le Gouverneur, le vice-gouverneur et les ministres, une alternative était sortie :

1.La chance d’une réconciliation entre eux ;

2.La démission du gouverneur ;

3.Le remaniement du Gouvernement ;

4.La démission de toute l’équipe. Après le passage de l’équipe de Kinshasa en mission au Haut-Katanga et le travail abattu par les honorables députés du Haut-Katanga, rien n’a évolué, à part l’entêtement constaté. Mais, nous avions tous cru au changement après les auditions.

Nous avons été surpris à la persistance de la crise. Les Ministres des finances et du budget sont des témoins, sur la gestion concernant le plan financier.  la Province saigne, chers collègues. 

Et, la conclusion à cette crise était que toute l’équipe parte. Un écrivain congolais disait que : « l’arbre tombe toujours du côté scié ». Ainsi, nous avons adhéré à l’esprit de la vérité et de la réalité. Ce qui est vrai, vous êtes le premier organe en Province, le vin est déjà tiré, il faut le boire.

·Honorable René Kabongo

Nous avons constaté qu’il y a une crise institutionnelle et non constitutionnelle. La crise institutionnelle pérennante ne nous concerne pas.

·Honorable Jean-Louis Kamungu Kayembe, élu de Mitwaba

Ici, il y a question du respect administratif de la chose. Le gouverneur a oublié qu’il a été élu par les honorables députés et non nommé.  Donc, il y a question de procédure administrative. Il s’est trompé d’adresse en se référant à sa hiérarchie et non à l’assemblée provinciale du Haut-Katanga.

·Honorable Kazadi

Je suis très indigné en constatant que le gouverneur parle d’une crise des institutions dans sa lettre. Or, la crise est dans le chef du gouverneur lui-même. Comme référence, la crise qu’il avait créée avec les Agents Drkat en se plaçant à la tête de tous les Agents Drkat de différentes provinces du Grand-Katanga. Je parle d’une longévité de notre patience.

Les députés s’apprêtent à voter la motion de censure

Le rapporteur signale que selon le règlement d’ordre intérieur, le vote s’effectue au bulletin secret. L’honorable Président en invite une fois de plus à l’appel nominal de tous les députés présents.  Ils sont 24 sur 30 députés, dont 6 excusés et 0 absent. Un quorum largement atteint.

24 bulletins de vote sont présentés aux honorables députés et les six des excusés sont déchirés sur place par les deux témoins. Il est 13 heures, heure de Lubumbashi, quand les bulletins de vote mentionnent deux points :

·Oui pour accepter la motion ;

·Non pour refuser la motion.

Les 24 honorables députés votent la motion de censure

Quelques minutes après, l’urne livre les résultats.  Et le verdict est tombé à 13 heures 10. 24 votants sur 24 bulletins oui.  Donc, le gouvernement Kazembe est réputé démissionnaire.

Selon l’article 201 alinéa 1 de la Constitution, le gouverneur déchu présente sa démission endéans 24 heures au Chef de l’Etat, président de la République.

Signalons qu’après le dépouillement, les résultats étaient les suivants : 24 bulletins pour, 0 bulletin contre et 0 bulletin abstention. Une majorité absolue de vote.

Adieu le tout premier Gouvernement de la Province du Haut-Katanga que dirigeait l’honorable député Kazembe Musonda Jean-Claude Josué. Signalons que le Gouvernement était proclamé le 16 juin 2016.

Signalons que le vice-gouverneur, Mme Bijou Mushitu Kat, a déjà présenté sa démission au Chef de l’Etat.

LND

Lu 179 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  • Les artistes

  • 1
  • 2
  • 3
Prev Next
Les BIKORO Singers

Les BIKORO Singers

Initiée par papa Charles NGILA, dans le village de NGELO MONZOI, territoire de Bikoro, province de l... Lire la suite

Les Chérubins

Les Chérubins

Le Groupe de louange et d’adoration « Les chérubins » passe pour le plus instable de la Paroisse «... Lire la suite

Eclat du Ciel

Eclat du Ciel

C’est Pierre Corneille, poète français du XVI ème  siècle, qui a mis ces mots restés dès lors histor... Lire la suite

Les exilés de Sion

Les exilés de Sion

« Si leur histoire m’était contée… »Ce Groupe musical n’a été découvert du grand public qu’à travers... Lire la suite

Pasteur Willy Kyungu

Pasteur Willy Kyungu

Originaire de la Province du Katanga, en République Démocratique du Congo, le frère Willy Kyungu Kat... Lire la suite

Sœur Christine Kasongo Beyuna

Sœur Christine Kasongo Beyuna

La Servante du Seigneur «Chère Maman» - c’est ainsi que préfèrent l’appeler souvent ceux qui lui son... Lire la suite

La Gerbe Agitée (Fr David Kala…

Le groupe la gerbe agitée est résultat de la vision évangélique du frère DAVID KALALA BANZE de Lubum... Lire la suite

Dieu fait grâce (Sr Mado Safi)

Dieu fait grâce (Sr Mado Safi)

Le groupe de musique chrétienne Dieu fait grâce est une création de la Sœur Mado Safi. Il existe dep... Lire la suite

Groupe Shalom (Sr Nenette Mwamba)

Groupe Shalom (Sr Nenette Mwam…

Le groupe Shalom  a été créé en 2008 par la sœur Nénette Mwamba. Son objectif est louer Dieu et évan... Lire la suite

Salem (Soeur Mireille Mbayo)

Salem (Soeur Mireille Mbayo)

Le groupe SALEM de la sœur Mireille Mbayo a été créé en 2003 dans la ville de Kinshasa en République... Lire la suite

  • Contact

Pour tout renseignements

Téléphone : +243 994 702 797
    +243 825 984 121
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Adresse : Immeuble Virunga
    5eme Niveau
    Boulevard du 30 Juin
    Commune de la Gombe
    Kinshasa / RD Congo

 

Visiteurs

1760735
Aujourd'hui
Cette semaine
Ce mois
Tout
824
4885
21337
1760735

Votre IP: 23.20.86.177
le 19/10/2017 , 12:57:15

Restez connecté(e)

Copyright © Nabii Samweli House 2017 - Tous droits réservés