Kinshasa - RD Congo : 19 octobre 2017.

mercredi, 26 avril 2017 09:36

ACTUALITES. HAUT-KATANGA. La dérive du pouvoir

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’assemblée provinciale du Haut-Katanga convoque la plénière à huis-clos ce vendredi 14 avril 2017. Elle vote la motion de défiance sur la matière administrative en province. Auparavant, le 10 avril 2017, le gouverneur Jean-Claude Kazembe répond à l’invitation de l’auguste assemblée. Il tente, en vain, d’éclairer la lanterne sur son fameux séjour passé à Kinshasa. Il y a le problème de gestion du Haut-Katanga.

Pendant l’avènement de Kazembe le climat est délétère entre les gouvernants. Dans sa correspondance adressée à toute la hiérarchie aux élus du peuple, le gouverneur Kazembe signe et persiste qu’il ne répondra plus à une énième invitation de l’assemblée, quel que soit le prétexte. Il menace et accuse les élus d’être à la base de la crise politique, qui handicape le fonctionnement des institutions provinciales.

En outre Jean-Claude Kazembe se moque éperdument de la notion de déficience que lui brandit l’assemblée provinciale du Haut-Katanga.

Il a l’ombre de lui-même et affirme que, revenant de Kinshasa, il compte appliquer les directives du sommet. Par conséquent, il indique que l’assemblée n’a pas de compte à lui demander. Au Congo, tout le monde s’exprime au nom du peuple. Mais quand est-ce que la population s’exprimera-t-elle, elle-même ?

L’indépendance de pouvoir des différentes structures politico administratives est mise en doute. Comme il n’a plus d’arguments, Jean-Claude Kazembe a le regard tourné vers le Chef de l’Etat. Avant le démembrement, l’Exécutif katangais et le législatif étaient unis.

La presse parle d’un attelage solide. Une opinion s’est même demandé pour quel but le gouverneur et le président provincial du Katanga font bon ménage ? L’un est pourtant censé contrôler, et l’autre a des comptes à rendre aux élus.

Il n’en était pas ainsi

Si c’est pour le seul besoin du peuple, il y a au départ la séparation de pouvoir : Habari gani ? Hakuna matata. La population congolaise ne contrôle pas les élus du peuple, comme sous d’autres cieux ; parce que le peuple ne donne pas le pouvoir à ces derniers.

Les élus sont membres des partis politiques. Le parti bat campagne. Lorsque le candidat député (passe) est élu, il doit sa fidélité au parti. Le chef du parti détient le pouvoir absolu sur tous les membres. L’autorité morale du parti donne des directives. C’est pour cette raison, qu’en désaccord avec tous, même sa famille politique, Jean-Claude Kazembe ne peut que se référer au Chef de l’Etat.

Et ailleurs

Mais ailleurs, le député a son indépendance. Il peut quitter le parti. Il est le représentant du peuple. Le Congo imite ce qui se fait dans les pays dits démocratiques. Est-ce que les institutions du pays jouent leurs rôles ? Tout le monde évoque le respect de la Constitution, mais n’accepte pas ce que dit la Constitution. Même les éminents politiciens font croire à la foule sans âme que la date du 10 décembre est dans la Constitution. On ne laisse pas une maison sans gardien. L’article 76 de la Constitution est une pilule amère pour certains. Le président élu fait la remise et reprise avec le sortant. Le dialogue reconnaît que ce pays ne peut pas fonctionner sans président de la république. C’est pareil dans tous les pays du monde. La Constitution ne donne pas à l’opposition d’agir autrement.

Au nom du peuple

Aujourd’hui, il y a plusieurs Rassemblements des forces acquises au changement. D’où vient que l’unité d’avant le 19 décembre 2017 ait disparu ? La Constitution prévoit délibérément la fin du mandat du président mais ne prévoit pas une quelconque date. Les détracteurs de Joseph Kabila parlent au nom du peuple, quand bien même c’est contre le peuple.

Certains par contre dupent la population et l’utilisent comme une arme contre le pouvoir en place : marche, journée morte ; mais eux prennent l’avion sous l’absurde prétexte d’être à la recherche du bonheur de la population. Maintenant les marches s’atténuent. Pourquoi les gens ne s’engagent plus ? Ils comprennent à présent que les politiciens sont doubles.

Quelques prétentieux affirment que si le sphinx de Limete avait pris le pouvoir, tout le problème du Congo serait résolu. Comme par baguette magique ? Dieu seul résout les problèmes. Au Congo, il y a d’énormes problèmes de société. Le pays est trop vaste.

Un pays continent

Le pays n’a pas des structures pour être administré. Tous les villages du Congo se vident au profit des villes. Le Congo est le seul pays où vous pouvez marcher120 kilomètres sans voir le champ labouré. Kinshasa, Lubumbashi…ce ne sont pas le pays. Il faut englober les zones rurales et les villes.

La Zambie, le petit pays d’à côté (en superficie) s’organise. Elle résout ses problèmes. Le Congo a besoin des hommes politiques honnêtes. Des hommes capables de chercher à dénombrer les problèmes de la faim chronique au pays, du recensement de la population et des structures pour son administration, au lieu de rouspéter à chaque avènement que tel gouvernant est la cause du malheur congolais. Personne n’assume. C’est toujours l’autre.

Jean-Claude Kazembe, on ne l’y prendra plus, si le Haut-Katanga va mal.

Maurice MAZEL

Lu 152 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  • Les artistes

  • 1
  • 2
  • 3
Prev Next
Les BIKORO Singers

Les BIKORO Singers

Initiée par papa Charles NGILA, dans le village de NGELO MONZOI, territoire de Bikoro, province de l... Lire la suite

Les Chérubins

Les Chérubins

Le Groupe de louange et d’adoration « Les chérubins » passe pour le plus instable de la Paroisse «... Lire la suite

Eclat du Ciel

Eclat du Ciel

C’est Pierre Corneille, poète français du XVI ème  siècle, qui a mis ces mots restés dès lors histor... Lire la suite

Les exilés de Sion

Les exilés de Sion

« Si leur histoire m’était contée… »Ce Groupe musical n’a été découvert du grand public qu’à travers... Lire la suite

Pasteur Willy Kyungu

Pasteur Willy Kyungu

Originaire de la Province du Katanga, en République Démocratique du Congo, le frère Willy Kyungu Kat... Lire la suite

Sœur Christine Kasongo Beyuna

Sœur Christine Kasongo Beyuna

La Servante du Seigneur «Chère Maman» - c’est ainsi que préfèrent l’appeler souvent ceux qui lui son... Lire la suite

La Gerbe Agitée (Fr David Kala…

Le groupe la gerbe agitée est résultat de la vision évangélique du frère DAVID KALALA BANZE de Lubum... Lire la suite

Dieu fait grâce (Sr Mado Safi)

Dieu fait grâce (Sr Mado Safi)

Le groupe de musique chrétienne Dieu fait grâce est une création de la Sœur Mado Safi. Il existe dep... Lire la suite

Groupe Shalom (Sr Nenette Mwamba)

Groupe Shalom (Sr Nenette Mwam…

Le groupe Shalom  a été créé en 2008 par la sœur Nénette Mwamba. Son objectif est louer Dieu et évan... Lire la suite

Salem (Soeur Mireille Mbayo)

Salem (Soeur Mireille Mbayo)

Le groupe SALEM de la sœur Mireille Mbayo a été créé en 2003 dans la ville de Kinshasa en République... Lire la suite

  • Contact

Pour tout renseignements

Téléphone : +243 994 702 797
    +243 825 984 121
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Adresse : Immeuble Virunga
    5eme Niveau
    Boulevard du 30 Juin
    Commune de la Gombe
    Kinshasa / RD Congo

 

Visiteurs

1760726
Aujourd'hui
Cette semaine
Ce mois
Tout
815
4876
21328
1760726

Votre IP: 23.20.86.177
le 19/10/2017 , 12:56:48

Restez connecté(e)

Copyright © Nabii Samweli House 2017 - Tous droits réservés