Kinshasa - RD Congo : 16 dcembre 2017.

mercredi, 26 avril 2017 09:40

Scandaleusement, la Cenco défend la cause de Félix Tshisekedi, mais omet de parler de l’enterrement de feu son père

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La semaine du 17 au 23 avril dernier a été riche en faits politiques, notamment des déclarations, tant des acteurs nationaux, des Evêques catholiques par le biais de la Conférence nationale épiscopale du Congo, Cenco en sigle, que celles des diplomates de l’Union africaine, entre autres. La plus tonitruante de ces déclarations, et qui a été diversement interprétée reste celle faite par la Cenco.

Pour une certaine opinion, plus qu’une simple déclaration, ce discours avait tout l’air d’un engagement politique patent, voire une prise de position partiale. A plus d’un égard, par cette dernière sortie médiatique du clergé catholique au travers la structure épiscopale précitée, les observateurs ont déploré l’impact négatif que le discours devrait inoculer dans les milieux des fidèles chrétiens. L’Eglise est une, et tout compte fait, parmi les fidèles catholiques – comme partout ailleurs dans d’autres confessions – les opinions divergent. Ceux des chrétiens catholiques liés à la politique, ne sont pas tous partisans du Rassemblement, dont la Cenco défend la cause. Non plus ces chrétiens catholiques ne sauraient tous appartenir au Pprd ou à la majorité présidentielle.

Visiblement, la Cenco a délocalisé l’Eglise, qui a quitté le milieu du village vers un coin, et ici précisément, vers un camp. Il serait même aberrant de dire vers l’Opposition, comme si celle-ci était un bloc compact et homogène. En Rdc, l’on ne peut pas parler de l’Opposition comme si elle était unique. La Cenco donc, parmi les Oppositions ou du nombre des Rassemblements, elle en a choisi un : celui du trio Félix Tshisekedi, Pierre Lumbi et Moïse Katumbi.

C’est un véritable pavé jeté dans la marre, que cette attitude discriminatoire affichée par les Evêques vis-à-vis d’autres ailes ou cornes du Rassemblement, à l’instar de celle menée par Joseph Olenghankoy, Roger Lumbala et leurs compères. Quant à Lisanga Bonganga, dans lequel des Rassemblements la Cenco le situe-t-elle ? Ces derniers, et les autres, outrancièrement frustrés, où iront-ils encore confesser leurs pêchés maintenant que la Cenco leur claque la porte au nez ? Il n’y a pas eu d’élection pour déterminer le président éventuel du Rassemblement, qui n’en est pas un, comme l’on vient de le faire remarquer. Et la Cenco, de quel droit attribue-t-elle la légitimité de la paternité du Rassemblement à l’aile Pierre Lumbi, Félix Tshilombo et Moïse Katumbi.

DES REACTIONS VIRULENTES

Après la déclaration de la Cenco, le vendredi 21 avril 2017, les rancœurs, dans les milieux socio-politiques, étaient exacerbées, comme un couteau que l’on plongerait dans une plaie. Elles ne se sont pas fait attendre, ces réactions de ceux qui ont mal digéré les propos des prêtres catholiques. D’aucuns n’arrivent pas à comprendre que la Cenco, au lieu de privilégier une position neutre afin de pouvoir départager avec impartialité les protagonistes du microcosme politique en Rdc, qu’elle s’affiche ostentatoirement au grand jour comme parrain d’un groupe bien déterminé.

Cette opinion ne ménage pas le clergé catholique, dans le chef duquel elle lisait, et déjà depuis belle lurette, une aura partisane, qui a fini par trahir les affinités de la Cenco aux manèges concoctés à Limete, fait-on remarquer. Tenez !

La délégation de la Cenco, pour prétendument manque d’inclusivité du Dialogue de la Cité de l’Union africaine, dans la commune de Ngaliema à Kinshasa, avait quitté ce forum. Soit les prélats catholiques avaient en aversion la tête du président de ces pourparlers, le Premier Ministre honoraire togolais, Edem Kodjo. Cependant la délégation de la Cenco a commencé à s’afficher dans des rencontres du Rassemblement des forces sociales et politiques acquises au changement, qui se tenaient à Limete.

Profitant de la mission des bons offices lui confiée par le Président de la République, Joseph Kabila Kabange, la Cenco s’est fâcheusement attelée, au-delà de l’organisation par elle des négociations directes du Centre Interdiocésain de Kinshasa, à faire ombrage à ce dernier. Si bien qu’elle a essayé par tous les moyens à se hisser aux rangs des institutions régaliennes.

Le toupet en est venu à s’hérisser sur la Cenco surtout à la suite du passage de son président, Evêque Marcel Utembi et son Secrétaire général, l’abbé Donatien Nshole, au conseil de sécurité de l’Onu, à New-York. En se trouvant dans ces hautes sphères de la politique internationale, la tentation et les appétits ne devaient que grossir. D’où l’insistance de la Cenco de jouer un rôle durant la transition.

Le ministre de la communication et médias, Lambert Mende, ne cesse de rappeler aux prélats catholiques la laïcité de la Rdc, comme il l’a d’ailleurs ponctué en réaction à la dernière déclaration de la Cenco, lorsqu’il fustige en ces termes, et nous citons : «C’est un point de vue d’un acteur privé, qui s’appelle la Cenco. Parce que, depuis qu’elle a rendu le tablier au Chef de l’Etat, la Cenco n’a plus une mission des bons offices à caractère institutionnelle ; elle a annoncé reprendre sa mission prophétique comme elle le dit…elle peut avoir son point de vue sur lequel je n’ai pas à me prononcer. J’estime que la nomination de Monsieur Tshibala respecte et la Constitution et l’Accord que nous avons signé…La Cenco a droit d’avoir ses préférences, ses candidats…La Cenco n’est pas une religion d’Etat ; nous sommes un Etat laïque».

Et pourtant, ce ne sont pas de dossiers d’ordre moral ou humanitaire qui manquent dans notre pays. C’est comme si tous nous avons oublié cette mort d’un grand homme politique que la Rdc a perdu. Le leader, opposant historique et président de l’Udps est décédé le 01 février 2017. Même si tous pouvaient oublier ce cas de conscience d’un baobab tombé, et auquel on n’a pas encore rendu les derniers hommages qu’il mérite, ce serait impardonnable aux prêtres catholiques notamment de faire fi de ce dossier. Ils parlent de tout, sauf de l’inhumation d’Etienne Tshisekedi wa Mulumba. C’est inconcevable !

Le 28 mars dernier, il nous souviendra tous, la Cenco a déposé auprès du Chef de l’Etat les conclusions de l’Accord du 31 décembre 2016, signe de la fin de leur mission des bons offices. Alors que le Président de la République rentrait, par cet acte du dépôt des conclusions de l’Accord par la Cenco, dans ses prérogatives constitutionnelles pour mettre des points qui manquaient sur les «I», cette dernière voyant l’herbe lui coupée sous les pieds, a commencé à faire le pas grue. Mais au lieu de boucler complètement les valises, la Cenco est redescendue dans l’arène pour de tierces revendications dont le mandat ne lui pas été renouvelé. Curieux !

La Cenco déplore que les consultations entre le Chef de l’Etat et le chef de délégation du Rassemblement aux négociations au terme desquelles allait être nommé le Premier Ministre n’aient pas eu lieu. Malgré tout, un Premier Ministre a été nommé. Ceci constitue une entorse à l’Accord de la Saint-Sylvestre et explique la persistance de la crise. Dans l’Accord du 31 décembre 2016, un chapitre a été consacré à la décrispation du climat politique, notamment par la libération des prisonniers politiques et d’opinion, le respect des droits humains et la réouverture des médias. Plusieurs prisonniers politiques et d’opinion ont bénéficié des mesures de relaxe, dont quatre dits «cas emblématiques». D’autres cas, en particulier ceux de Jean-Claude Muyambo et de Moïse Katumbi, n’ont pas été résolus.

Quelques radios et télévisions ont été rouvertes ; d’autres devraient l’être si les concernés adressent des demandent quant à ce. Tout en saluant des résultats déjà obtenus sur ce chapitre, la Cenco déplore cependant une certaine léthargie dans l’application de ces mesures de décrispation. Elle demande de mettre tout en œuvre en vue de favoriser un climat de quiétude et d’inclusion propice à la tenue d’élections.

Nous y reviendrons.

LND

Lu 128 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  • Les artistes

  • 1
  • 2
  • 3
Prev Next
Les BIKORO Singers

Les BIKORO Singers

Initiée par papa Charles NGILA, dans le village de NGELO MONZOI, territoire de Bikoro, province de l... Lire la suite

Les Chérubins

Les Chérubins

Le Groupe de louange et d’adoration « Les chérubins » passe pour le plus instable de la Paroisse «... Lire la suite

Eclat du Ciel

Eclat du Ciel

C’est Pierre Corneille, poète français du XVI ème  siècle, qui a mis ces mots restés dès lors histor... Lire la suite

Les exilés de Sion

Les exilés de Sion

« Si leur histoire m’était contée… »Ce Groupe musical n’a été découvert du grand public qu’à travers... Lire la suite

Pasteur Willy Kyungu

Pasteur Willy Kyungu

Originaire de la Province du Katanga, en République Démocratique du Congo, le frère Willy Kyungu Kat... Lire la suite

Sœur Christine Kasongo Beyuna

Sœur Christine Kasongo Beyuna

La Servante du Seigneur «Chère Maman» - c’est ainsi que préfèrent l’appeler souvent ceux qui lui son... Lire la suite

La Gerbe Agitée (Fr David Kala…

Le groupe la gerbe agitée est résultat de la vision évangélique du frère DAVID KALALA BANZE de Lubum... Lire la suite

Dieu fait grâce (Sr Mado Safi)

Dieu fait grâce (Sr Mado Safi)

Le groupe de musique chrétienne Dieu fait grâce est une création de la Sœur Mado Safi. Il existe dep... Lire la suite

Groupe Shalom (Sr Nenette Mwamba)

Groupe Shalom (Sr Nenette Mwam…

Le groupe Shalom  a été créé en 2008 par la sœur Nénette Mwamba. Son objectif est louer Dieu et évan... Lire la suite

Salem (Soeur Mireille Mbayo)

Salem (Soeur Mireille Mbayo)

Le groupe SALEM de la sœur Mireille Mbayo a été créé en 2003 dans la ville de Kinshasa en République... Lire la suite

  • Contact

Pour tout renseignements

Téléphone : +243 994 702 797
    +243 825 985 355
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Adresse : Immeuble Virunga
    5eme Niveau
    Boulevard du 30 Juin
    Commune de la Gombe
    Kinshasa / RD Congo

 

Visiteurs

1835258
Aujourd'hui
Cette semaine
Ce mois
Tout
124
9500
22753
1835258

Votre IP: 54.221.93.187
le 17/12/2017 , 02:19:15

Restez connecté(e)

Copyright © Nabii Samweli House 2017 - Tous droits réservés