Kinshasa - RD Congo : 23 mai 2017.

vendredi, 28 avril 2017 09:22

ECONOMIE. Diplomatie : l’offensive économique de Joseph Kabila

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Loin de se laisser enfermer dans le débat politicien sur la scène nationale, le Chef de l’Etat a pris son bâton de pèlerin pour un séjour fructueux en Egypte dans le cadre de la coopération sud-sud. Sur place, il a évoqué avec son homologue le raïs Al Sisi des questions liées, notamment à l’énergie avec la construction d’Inga III avec 4500 MW dont 2500 MW pour la République Sud-africaine.

C’est dans le cadre de cette coopération active entre les deux pays que la RDC a importé plus de 500 bus de l’Egypte pour le transport en commun (Transco) et qu’en février 2016, l’ancien Premier ministre Augustin Matata s’y était rendu pour la signature de plusieurs contrats concernant notamment le Projet Inga 3.

MARCHES AFRICAINS

En effet, la RDC dispose d’autant de ressources qu’elle peut effectivement influencer les marchés africains et internationaux. Ces ressources, à l’instar du cuivre, du cobalt, du coltan, du manganèse… ne demandent que d’être transformées localement avant d’être vendues sur le marché international. Mais, pour cela, il faut que le Gouvernement donne le ton à travers non seulement des réformes profondes de son appareil économique mais encore en allant vers les Etats pour échanger avec leurs opérateurs économiques.

C’est le sens des diners d’affaires organisés chaque fois que le chef de l’Etat se déplace en Europe ou en Amérique. Mais avec l’Afrique aussi, il y a beaucoup d’informations à partager, des expériences à importer et des hommes d’affaires en quête de nouveaux espaces d’investissements.

DIPLOMATIE ECONOMIQUE

Le roi Mohamed VI du Maroc est un exemple de cette diplomatie économique qui fait actuellement de son pays l’un des plus puissants sur le plan économique. Royal Air Maroc s’impose sur le ciel africain, les universités marocaines, les entreprises, le tourisme… sont désormais des destinations de choix. Dans un continent en pleine croissance qui fait courir les investisseurs asiatiques, l’économie est un secteur stratégique dont le pays qui l’aura mâté atteindra facilement l’émergence.

En plus du Maroc, le Sénégal, la Côte d’Ivoire post-conflit, le Kenya, l’Angola, la Tanzanie excellent en investissements, nouvelles technologies pour booster leurs économies. Une question de leadership visionnaire et réaliste appuyé par une politique volontariste privilégiant l’intérêt de la communauté à ceux des oligarques rejetés par les populations.

CHAMBARDEMENTS EN EUROPE

Les Chefs d’Etat africains pouvaient-ils agir autrement quand l’Europe se reconstitue sur base des chambardements profonds dictés par la crise de l’immigration et le Brexit, quand l’Amérique a difficile à retrouver ses marques après le changement de son administration ? Le réalisme n’imposait-il pas aux Chefs d’Etat africains de se pencher sérieusement sur les préoccupations économiques de leurs Etats plutôt que de continuer à faire le jeu des caprices d’une classe politique inassouvie et vouée au partage des postes.

Pour revenir à l’Egypte, les deux pays ont de nombreux domaines d’activités qui peuvent les réunir à commencer par l’énergie avec la construction prochaine de Inga III Basse chute. Ce projet financé par la Banque mondiale et la Banque africaine de Développement n’attend que son exécution après les études de faisabilité. Le Caire mise désormais sur l’industrialisation de ses unités de production après les déboires du tourisme affecté par les événements dramatiques du printemps arabe et le terrorisme. Pour cela, Al Sisi a besoin d’une plus grande capacité d’électricité que seule la RDC peut lui fournir dans le cadre du projet Grand Inga.

EAU DOUCE

Toujours dans le secteur de l’énergie, il y a l’eau douce du fleuve Congo qui peut être transportée dans le pays des Pyramides pour alimenter les plantations et les villes. La RDC, en effet, dispose de l’un de grands bassins d’eau douce dans le monde avec son fleuve, ses affluents, ses lacs et sources naturelles.

Le troisième secteur est bel et bien le tourisme où l’Egypte traine une longue expérience avec des milliers de touristes qui viennent découvrir le gigantisme de ses Pyramides construites, il y a des millénaires, dans le désert et abritant les momies des pharaons et de leurs membres de familles. La RDC, qui a décidé de diversifier ses sources de recettes publiques, entend redéployer son secteur touristique victime des guerres et occupations de ses sites. Elle peut beaucoup apprendre de la gestion et des réseaux égyptiens, notamment des tours opérateurs qui organisent et gèrent les flux des touristes vers ce pays.

STRUCTURER LA COOPERATION

Ce que le Congo fait déjà avec l’Afrique du Sud, le Congo Brazzaville, l’Egypte, il peut le faire de manière efficace avec ses neufs pays limitrophes comme d’autres Etats géographiquement éloignés d’autant plus qu’il dispose d’importantes ressources minières, agricoles, touristiques… Faute de structurer sa coopération économiques avec ses voisins immédiats, l’accès est donné aux contrebandiers masqués en rebelles qui pillent les ressources naturelles et les revendent à vil prix auprès des intermédiaires qui les livrent sur le marché international.

Pour le seul diamant, la RDC, avant le processus de Kimberley et la loi Dodd Franck, perdait plus de 500 millions de dollars américains par an. Que dire de l’or, du mercure, du bois, … Ces réseaux ne peuvent être neutralisés que si l’administration renforce sa présence et ses mécanismes de sanction contre les contrebandiers. En effet, le Congo est tellement vaste (2 345 000 km2) qu’il y a des territoires entiers qui ne sont pas pris en charge de manière efficiente (migration, police, poste…). Ces faiblesses creusent les caisses publiques pendant qu’elles renflouent les poches des contrebandiers et des multinationales peu préoccupées par la paix et l’industrialisation des unités de production congolaises.

HARMONISER LES VUES

Dans cette lutte, les échanges entre gouvernements au plus haut sommet constituent un gage de la volonté d’harmoniser les vues sur ces questions qui ont un impact significatif sur les économies des Etats et, par conséquent, sont à la base de l’appauvrissement croissant des populations.

Après l’Egypte, le Chef de l’Etat a aussi visité le Gabon en pleine reconstruction tandis que ses émissaires sont allés en Guinée Equatoriale. Un seul mandat ne suffit pas pour parcourir toute l’Afrique à la recherche de la paix et des marchés. Tout un challenge.

MOTA SETI

Lu 13 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  • Les artistes

  • 1
  • 2
  • 3
Prev Next
Les BIKORO Singers

Les BIKORO Singers

Initiée par papa Charles NGILA, dans le village de NGELO MONZOI, territoire de Bikoro, province de l... Lire la suite

Les Chérubins

Les Chérubins

Le Groupe de louange et d’adoration « Les chérubins » passe pour le plus instable de la Paroisse «... Lire la suite

Eclat du Ciel

Eclat du Ciel

C’est Pierre Corneille, poète français du XVI ème  siècle, qui a mis ces mots restés dès lors histor... Lire la suite

Les exilés de Sion

Les exilés de Sion

« Si leur histoire m’était contée… »Ce Groupe musical n’a été découvert du grand public qu’à travers... Lire la suite

Pasteur Willy Kyungu

Pasteur Willy Kyungu

Originaire de la Province du Katanga, en République Démocratique du Congo, le frère Willy Kyungu Kat... Lire la suite

Sœur Christine Kasongo Beyuna

Sœur Christine Kasongo Beyuna

La Servante du Seigneur «Chère Maman» - c’est ainsi que préfèrent l’appeler souvent ceux qui lui son... Lire la suite

La Gerbe Agitée (Fr David Kala…

Le groupe la gerbe agitée est résultat de la vision évangélique du frère DAVID KALALA BANZE de Lubum... Lire la suite

Dieu fait grâce (Sr Mado Safi)

Dieu fait grâce (Sr Mado Safi)

Le groupe de musique chrétienne Dieu fait grâce est une création de la Sœur Mado Safi. Il existe dep... Lire la suite

Groupe Shalom (Sr Nenette Mwamba)

Groupe Shalom (Sr Nenette Mwam…

Le groupe Shalom  a été créé en 2008 par la sœur Nénette Mwamba. Son objectif est louer Dieu et évan... Lire la suite

Salem (Soeur Mireille Mbayo)

Salem (Soeur Mireille Mbayo)

Le groupe SALEM de la sœur Mireille Mbayo a été créé en 2003 dans la ville de Kinshasa en République... Lire la suite

  • Contact

Pour tout renseignements

Téléphone : +243 994 702 797
    +243 825 984 121
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Adresse : Immeuble Virunga
    5eme Niveau
    Boulevard du 30 Juin
    Commune de la Gombe
    Kinshasa / RD Congo

 

Visiteurs

1551071
Aujourd'hui
Cette semaine
Ce mois
Tout
99
2815
32888
1551071

Votre IP: 23.20.100.200
le 24/05/2017 , 02:34:50

Restez connecté(e)

Copyright © Nabii Samweli House 2017 - Tous droits réservés