Kinshasa - RD Congo : 16 dcembre 2017.

mardi, 09 mai 2017 09:31

NATION. POUR UNE AVANCEE INTEGRALE DE NOTRE PAYS. Le Code de conduite du fonctionnaire et agent de l’Etat doit être redynamisé

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Depuis des lucres, le fonctionnaire et agent des services de l’Etat ne trahissent pas son employeur de tout le temps pour une raison ou une autre. Ceux qui avaient l’occasion de disposer des postes importants dans l’administration publique, nous en avaient démontré en exemples dans l’exercice de leurs fonctions.

Seule l’éthique professionnelle en rapport avec les fonctionnaires et agents de l’Etat avec le dessus sur toutes choses à l’instar des docteurs dans le serment d’Hippocrate grâce auquel le médecin a le devoir de servir d’abord le malade sans avoir les yeux tournés sur le « fifty-fifty » comme nous le voyons maintenant.

C’est une obligation morale pour ce genre de personnes appelées à servir la nation et le malade en dépit de toutes convoitises anodines et troublantes qui agissent en dehors du droit chemin. Nous le savons tous que le pouvoir exécutif, l’un des trois, entre autres : le législatif et le judiciaire, est chargé d’exécuter les lois du pays.

BIENS COMMUNS

C’est la raison pour laquelle les biens communs ont explicitement besoin d’être bien gérés au sein de l’administration. C’est pourquoi, la fonction administrative de l’Etat doit absolument consister non seulement à assurer l’application quotidienne des lois mais aussi veiller sur le bon fonctionnement des services publics et à la satisfaction des besoins de la communauté.

Outre le Président de la République et le Gouvernement, la réalité effective du pouvoir exécutif est exercée chaque jour par des milliers des fonctionnaires et agents de l’Etat disséminés à travers les ministères, services et des représentations diplomatiques. Même s’il y a le côté contraignant et répressif de l’administration qui est censée s’en  remettre au strict devoir de servir la population pour laquelle elle existe, les fonctionnaires et agents de l’Etat représentent le pouvoir exécutif dans le bon fonctionnement des services à travers une éthique professionnelle qui ne peut être traînée dans la boue par des caprices insolents des fonctionnaires et agents de l’Etat qui n’ont leur place au sein de l’administration publique du fait de leurs nuisances sur toute la ligne allant même dans l’obstruction dans le maintien de l’ordre et la tranquillité publique.

Comme cette méconduite n’a comme source que le fonctionnaire et l’agent de l’Etat, nous regrettons amèrement que ces deux catégories d’agents publics de puissent jeter dans la poubelle le décret-loi n°017/2002 du 3 octobre 2002 qui est clair comme l’eau de source. Ce décret en fait allusion dans sa lecture intégrale de la gestion de la chose publique.

Compte tenu de son importance et du grand rôle qu’il est appelé à jouer dans la gestion de la chose publique, il contient des valeurs de référence que le fonctionnaire et l’agent de l’Etat s’emploie à négliger expressément au détriment de sa carrière.

Or, selon notre estimé frère Blaise Bulu-Malula, fonctionnaire près le ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel, il a reconnu que la compétence professionnelle est l’aptitude d’un fonctionnaire et agent de l’Etat appelé à accomplir personnellement et consciencieusement les obligations en rapport à ses fonctions ou de soin mandat.

Pour ce dernier, la compétence professionnelle se traduit par ses connaissances, sa maîtrise, le bon accomplissement de sa besogne et par un effort constant à fournir régulièrement en vue d’améliorer la qualité des services auxquels il est soumis.

Sans désemparer, notre interlocuteur ajoutera que, dans l’ensemble, l’éthique professionnelle constitue pour lui et de manière inévitable un ensemble des valeurs morales et des principes déontologiques qui guident le comportement, les attitudes et les agissements du fonctionnaire et agent de l’Etat dans l’exercice  de ses fonctions.

ETHIQUE PROFESSIONNELLE

En ce qui nous concerne, nous dirons que l’éthique professionnelle doit se démontrer dans le dévouement, la ponctualité, la rigueur, la responsabilité, l’honnêteté, l’intégrité, l’équité, la dignité, l’impartialité, la loyauté, le civisme, la courtoisie, le devoir de réserve dans ses relations aussi bien avec ses supérieurs, ses collègues, ses collaborateurs qu’avec le public.

Ces faits non moins vitaux pour le bon fonctionnement de l’administration publique ne se retrouvent actuellement que dans la rue du fait que très souvent les visiteurs d’un bureau ou un autre s’entendent malheureusement dire : « Mosala ya leta yo motu okosilisa yango ! », entendez : allez-vous en finir avec le travail de l’Etat ! Ce comportement viril des fonctionnaires et agents de l’Etat renvoie à zéro toutes les qualités ci-dessus citées.

Du fait que notre pays se cherche encore, un effort constant est à déployer si nous voulons réellement atteindre l’émergence qui est une poussée de tout le monde sans sexe, grade et âge comme les anges. De cette manière seulement, nous bâtirons un Congo qui, comme avant son accession à sa souveraineté nationale et internationale, ruisselait le lait et le miel.

Décidé à rendre service à votre journal préféré : «  Le Vrai Modérateur », le pédagogue Blaise Bulu-Malula issu de la province de Kwango demandera à ceux/celles  qui ont en charge le recrutement, de nomination ou de promotion de porter toute leur attention sur l’intégrité et la morale du candidat à devoir être engagé.

La Fonction Publique qui, depuis toujours, porte cette responsabilité, ne joue plus son rôle du fait que les engagem  ents dans les ministères sortent purement et simplement de la confraternité et de la connaissance.

Que le candidat soit apte ou pas, c’est la présence de la personne en présence qui compte. Le rendement tient peu. C’est le pays qui perd. Notre intervenant Blaise Bulu-Malula regrettera le fait qu’actuellement le recrutement, la nomination ou la promotion ne se fait plus conformément à la loi pour la bonne et simple raison que c’est le sentiment et le tribalisme qui prime. La corruption, la concussion est devenue le maître-mot à l’occasion de laquelle les incompétents et les sans éthique sont engagés en toute facilité. Même dans les services qui portent un « ordre » aujourd’hui, l’eau ne cessera pas de couler sous le pont tellement qu’il y a plein de problèmes. Un tour suffit dans les hôpitaux, les cliniques ou les grands centres de santé pour voir jusqu’à quel niveau la corruption est applaudie.

MANQUE DE RESPONSABILITE

Il n’y a aucun sens de responsabilités et d’amour. Seul l’argent compte. Ou c’est la vie ou c’est la mort du fait qu’on ne sert pas deux maîtres à la fois. Le serment d’Hippocrate que nous avons soulevé dans nos lignes antérieures nous donne totalement raison quand on voit le genre d’agissements dans lesquels ont opté les médecins où à titre d’illustrations, nous avons l’occasion d’assister à Kimbanseke à la mort d’un malade par manque d’argent.

Le Gouvernement doit punir et davantage tout celui qui tombe dans une faute extrêmement visible. Plus les fautifs ne tombent sous des mesures drastiques, plus nous serons amenés à assister à des scènes interdites par la loi. Puisque gouverner, c’est prévenir, nous avons l’intention de voir la loi s’abattre tel un albatros sur ceux qui ne pensent qu’à se rendre personnellement service en lieu et place de la nation, ce sous-continent. C’est la raison pour laquelle le frère Blaise Bulu-Malula a mis à notre disposition des indices qui vous facilitent la découverte du fonctionnaire et de l’agent de l’Etat de l’espèce par l’irrégularité, l’incompétence, le manque de ponctualité, la corruption et la concussion.

MSS

Lu 152 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  • Les artistes

  • 1
  • 2
  • 3
Prev Next
Les BIKORO Singers

Les BIKORO Singers

Initiée par papa Charles NGILA, dans le village de NGELO MONZOI, territoire de Bikoro, province de l... Lire la suite

Les Chérubins

Les Chérubins

Le Groupe de louange et d’adoration « Les chérubins » passe pour le plus instable de la Paroisse «... Lire la suite

Eclat du Ciel

Eclat du Ciel

C’est Pierre Corneille, poète français du XVI ème  siècle, qui a mis ces mots restés dès lors histor... Lire la suite

Les exilés de Sion

Les exilés de Sion

« Si leur histoire m’était contée… »Ce Groupe musical n’a été découvert du grand public qu’à travers... Lire la suite

Pasteur Willy Kyungu

Pasteur Willy Kyungu

Originaire de la Province du Katanga, en République Démocratique du Congo, le frère Willy Kyungu Kat... Lire la suite

Sœur Christine Kasongo Beyuna

Sœur Christine Kasongo Beyuna

La Servante du Seigneur «Chère Maman» - c’est ainsi que préfèrent l’appeler souvent ceux qui lui son... Lire la suite

La Gerbe Agitée (Fr David Kala…

Le groupe la gerbe agitée est résultat de la vision évangélique du frère DAVID KALALA BANZE de Lubum... Lire la suite

Dieu fait grâce (Sr Mado Safi)

Dieu fait grâce (Sr Mado Safi)

Le groupe de musique chrétienne Dieu fait grâce est une création de la Sœur Mado Safi. Il existe dep... Lire la suite

Groupe Shalom (Sr Nenette Mwamba)

Groupe Shalom (Sr Nenette Mwam…

Le groupe Shalom  a été créé en 2008 par la sœur Nénette Mwamba. Son objectif est louer Dieu et évan... Lire la suite

Salem (Soeur Mireille Mbayo)

Salem (Soeur Mireille Mbayo)

Le groupe SALEM de la sœur Mireille Mbayo a été créé en 2003 dans la ville de Kinshasa en République... Lire la suite

  • Contact

Pour tout renseignements

Téléphone : +243 994 702 797
    +243 825 985 355
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Adresse : Immeuble Virunga
    5eme Niveau
    Boulevard du 30 Juin
    Commune de la Gombe
    Kinshasa / RD Congo

 

Visiteurs

1835279
Aujourd'hui
Cette semaine
Ce mois
Tout
145
9521
22774
1835279

Votre IP: 54.221.93.187
le 17/12/2017 , 02:22:45

Restez connecté(e)

Copyright © Nabii Samweli House 2017 - Tous droits réservés