Kinshasa - RD Congo : 22 aot 2017.

mercredi, 31 mai 2017 09:18

ACTUALITES. HAUT-KATANGA. Le héros, c’est Célestin Pande Kapopo

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

*« L’heure du décompte peut s’annoncer pour sa prestation »

Après un mois de gestion de la province du Haut-Katanga par l’honorable Célestin Pande Kapopo, gouverneur à titre intérimaire de cette Etd abandonnée par son prédécesseur, l’heure s’annonce de procéder quant à notre appréciation, à l’évaluation du travail abattu en si peu de temps par le chef de l’exécutif haut-katangais. Et pour cause ?

Il y a du bon parfum qui se répand dans l’atmosphère. D’autant plus que le preux du développement et de la promotion de la modernité et de la reconstruction, dupliquant la volonté du Raïs, est à pied d’œuvre. Contrairement à celui qui a tout mis à l’arrêt au profit de ses affaires ou business personnels. Quel gâchis ?

Oui, la marche de la province cuprifère, des infrastructures, accusait ainsi une véritable léthargie on ne peut plus antipatriotique. Ce qui a justement caractérisé le jeu de gouvernance qui a inauguré l’entrée de la nouvelle et jeune province dans sa page d’histoire. Page d’histoire ? Il en vaut la peine.

En effet, cette page est écrite par ses fils et filles, en ce siècle. Voilà le panorama : des lamentations, des larmes sous la direction d’une intelligence, rapidement contournée et adoptée. Heureusement ! A défaut, le deuil aurait pris le dessus. Et on a accompagné le gouverneur ad intérim, Célestin Pande Kapopo, cet homme du peuple, mandaté pour jouer un grand rôle en faveur de la population qui attendait l’apparition d’un Musa ou Moïse, le libérateur des enfants d’Israël.

Telle est la fonction que devrait remplir la personnalité à qui est confiée la gestion politico-administrative du Haut-Katanga. Ce miroir de la meilleure gouvernance dans la foulée des 4 Etd issues du découpage du grand, géant et mythique Katanga.

Ainsi donc, l’équipe est remise au travail sous l’entière impulsion du travailleur sage et assidu Célestin Pande Kapopo.  Les larmes se mueront en lait et miel. Car, celui-ci s’avère un homme des solutions concrètes. Muni des moyens dont sa hiérarchie le dote, il ne s’inscrit pas en Cicéron ou Chantre ou cigale. Non ! Il agit sans heurts, et apporte des solutions là où personne avant lui n’a su le faire. Sa tournée de Kambove pourra être alignée en mire des étapes enregistrées dans les annales de la province du Haut-Katanga, en guise de ses activités déployées ponctuellement pour l’intérêt général de ses administrés.

Porteur d’un message de paix qui émane du président de la République, Joseph Kabila Kabange, Célestin Pande Kapopo vient enfoncer le clou de la continuité du Kabilisme. Tandis que les oubliés lisent déjà ce que sera demain à l’horizon éclairé par le soleil. Prophétie d’une évolution faste des conditions de vie et de travail de cette population qui ne savait à quel saint se vouer, hier, mais elle s’encre désormais à pousser les cris d’Hosanna en direction des montagnes car, le secours est certain. Dans ce sens qu’un évangéliste est à la commande de la province cuprifère. Et que celui-ci prêche la paix et le développement.

Et c’est l’étape de Kipushi, qui était une surprise pour l’opinion. Qui eut cru qu’il y’ avait aussi là, dans cette contrée, beaucoup à faire ? La chanson a retenti, l’eau et sa sœur jumelle, l’électricité, manquaient à la compagnie de la communauté de cette chefferie de Kaponda. Ici, un transformateur de 400 Kva « kilovolts ampères », a été mis à disposition ; quelle capacité immense ! Cet outil électrique est susceptible de desservir non seulement le seul camp des hommes en uniforme, habitants de cette cité à vocation agricole et minière, voire les quartiers environnants vont en bénéficier aussi dès la mise en service de cette unité de transformation du courant électrique, favorisant de ce fait l’adduction domestique et pourquoi pas industrielle.

La province du Haut-Katanga est cette-fois-ci en marche après une longue éternité de désert et d’aridité sans espoir, ruine héritée du défunt Katanga. Diantre ! Le souffle a été lancé pour le devenir de cette province qui attendait l’indice dynamisant.

Heureuse, dirons-nous face à l’opinion, la personnalité par qui les activités de la province, dans divers secteurs, se tiennent debout. Qui ? Célestin Pande Kapopo, le rémunérateur de la prospérité haut-katangaise.

Le vieux transformateur, datant de la période de la colonie belge, ou de l’Union Minière du Haut-Katanga, d’une maigre puissance de 160 Kva « kilovolts ampères » a cédé depuis 3 ans. Sans qu’on n’y intervienne. Condamnant les habitants du camp Maréchal dans le noir.

Faisant d’une pierre deux coup, Pande Kapopo a de concert avec le ministre provincial des infrastructures, Nazem Nazembe dit Océan, conçu le projet de construction d’un marché moderne. Il s’est engagé à supporter les taxes des vendeuses et vendeurs du marché de Kipushi. Cela pendant un mois. Sur son chemin de retour, au village Mimbulu, le gouverneur à titre intérimaire du Haut-Katanga, a marqué son passage d’un cachet spécial, en payant les frais scolaires pour les élèves concernant le dernier mois de l’année scolaire 2016- 2017.

Voilà combien significatifs, ces gestes posés par ce serviteur de l’Eternel assumant le mandat politique et administratif, en faveur duquel la population de sa juridiction réitère sa confiance envers le chef de l’Etat congolais, Joseph Kabila Kabange, dont le flambeau continue toujours à briller à l’instar d’un phare indiquant la voie à suivre, au milieu de l’obscurité ou des sceptiques qui s’en doutent des œuvres palpables réalisées par les acteurs du développement dans cette Etd.

C’est pourquoi le crédo est claironné « Shikata, wumela, demeure…!», que la population exprime en sentiment de joie et de satisfaction à l’endroit de ceux qui sont préoccupés par son sort au quotidien. Bien sûr, ils se privent du repos et s’abstiennent de voyager en villégiature ou tourisme à l’étranger sans impact pour les Hauts-Katangais. Etant donné que c’est la réalité existentielle des citoyennes et des citoyens ressortissants de la province cuprifère qui justifie leur présence à la tête de l’entité territoriale décentralisée. Célestin Pande Kapopo en fait sienne, cette préoccupation.

L’heure d’essuyer les larmes a sonné. D’autant plus qu’après une année passée dans le désert, la verdure prend place et la partie des vaches maigres et des plaies puantes, est révolue. Voici la phase propice de vaches grasses et de la marche vers Canaan. Et c’est au gouverneur ad intérim, Célestin Pande Kapopo que revient cette tâche-là. Bien avant les 90 jours, seulement 30 jours au banc de touche, d’essai, le bilan est probant. Tous les chantiers sont en mouvement, les avenues retouchées sont opérationnelles. Kilela Balanda, et notamment, de la Révolution. Et jamais l’apocalypse ne sera terrifiante, macabre ou effrayante. Par contre pacifique.

Au demeurant, il y a lieu de saluer religieusement la résurrection de Lazare en notant que l’avènement de l’honorable député provincial, l’élu de 2006 de la circonscription électorale de Kambove, nous citerons, Célestin Pande Kapopo, est à point nommé. Vive la révolution moderne et actuelle que vient d’amorcer la province du Haut-Katanga sous l’élan donné par le chef de l’Etat congolais, Joseph Kabila Kabange.

Cerise sur le gâteau, de plein droit, se dégage alors une question que se poseront les Haut-Katangais, de vive voix, où était-il tous ces temps ?

N’est-ce pas là, chers lecteurs, l’homme qu’il fallait à la place qu’il occupe ? Et tous les cauchemars seront oubliés, les larmes essuyées. Qui ne le reconnaît pas, a besoin des lunettes ophtalmiques pour pouvoir voir. Tous les secteurs sont passés au peigne fin.

Célestin Pande Kapopo est en plein ouvrage. L’Hiram Abif du Haut-Katanga s’adonnera au travail. Pourquoi ne pas lui accorder le suffrage parlementaire ? Une motion, non celle de défiance, mais de confiance, de soutien, de continuité. C’est ce que les administrés attendront de la part des élus du peuple le moment venu. Si et seulement si le scrutin des gouverneurs aura lieu. Nous y reviendrons. Des tonnes de sacs de farine de maïs sont disponibles chaque semaine dans les communes. Le prix n’a plus droit de flamber, et d’ailleurs, la tendance est à la baisse, pour revenir au prix d’antan, à 16000FC le sac. Chutant de sa hauteur, soit de 44, 37000 FC il y a quelques temps.

Patrick TSHIBANG

Lu 211 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  • Les artistes

  • 1
  • 2
  • 3
Prev Next
Les BIKORO Singers

Les BIKORO Singers

Initiée par papa Charles NGILA, dans le village de NGELO MONZOI, territoire de Bikoro, province de l... Lire la suite

Les Chérubins

Les Chérubins

Le Groupe de louange et d’adoration « Les chérubins » passe pour le plus instable de la Paroisse «... Lire la suite

Eclat du Ciel

Eclat du Ciel

C’est Pierre Corneille, poète français du XVI ème  siècle, qui a mis ces mots restés dès lors histor... Lire la suite

Les exilés de Sion

Les exilés de Sion

« Si leur histoire m’était contée… »Ce Groupe musical n’a été découvert du grand public qu’à travers... Lire la suite

Pasteur Willy Kyungu

Pasteur Willy Kyungu

Originaire de la Province du Katanga, en République Démocratique du Congo, le frère Willy Kyungu Kat... Lire la suite

Sœur Christine Kasongo Beyuna

Sœur Christine Kasongo Beyuna

La Servante du Seigneur «Chère Maman» - c’est ainsi que préfèrent l’appeler souvent ceux qui lui son... Lire la suite

La Gerbe Agitée (Fr David Kala…

Le groupe la gerbe agitée est résultat de la vision évangélique du frère DAVID KALALA BANZE de Lubum... Lire la suite

Dieu fait grâce (Sr Mado Safi)

Dieu fait grâce (Sr Mado Safi)

Le groupe de musique chrétienne Dieu fait grâce est une création de la Sœur Mado Safi. Il existe dep... Lire la suite

Groupe Shalom (Sr Nenette Mwamba)

Groupe Shalom (Sr Nenette Mwam…

Le groupe Shalom  a été créé en 2008 par la sœur Nénette Mwamba. Son objectif est louer Dieu et évan... Lire la suite

Salem (Soeur Mireille Mbayo)

Salem (Soeur Mireille Mbayo)

Le groupe SALEM de la sœur Mireille Mbayo a été créé en 2003 dans la ville de Kinshasa en République... Lire la suite

  • Contact

Pour tout renseignements

Téléphone : +243 994 702 797
    +243 825 984 121
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Adresse : Immeuble Virunga
    5eme Niveau
    Boulevard du 30 Juin
    Commune de la Gombe
    Kinshasa / RD Congo

 

Visiteurs

1684013
Aujourd'hui
Cette semaine
Ce mois
Tout
1458
2566
28897
1684013

Votre IP: 54.81.46.194
le 22/08/2017 , 22:37:58

Restez connecté(e)

Copyright © Nabii Samweli House 2017 - Tous droits réservés