Kinshasa - RD Congo : 22 aot 2017.

jeudi, 08 juin 2017 09:12

ACTUALITES. POUR MOBILISER 7 MILLIARDS USD. Budget 2017 : le Gouvernement s’attaque à la maffia congolaise

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Face à un défi qu’il a voulu à sa taille, le nouveau Premier ministre a choisi de se démarquer de ses prédécesseurs en ne misant pas sur les ressources naturelles pour réunir les 7 milliards de dollars de son budget pour l’année 2017. Bruno Tshibala, décidé de bien jouer son jeu, veut attaquer le taureau par les cornes : il entend s’attaquer à la maffia congolaise pour fermer les robinets des détournements, de la fraude et de la sous-évaluation ou surévaluation des marchés publics.

Ce pari, disent les analystes, paraît ambitieux au vu des prévisions laissées par l’ancien premier ministre Matata Ponyo, après avoir placé ses pions dans les différentes régies financières (DGI, DGDA, DGARD…). L’homme à la cravate rouge avait laissé une ébauche de budget de 4.5 milliards de dollars dictée par la chute drastique des recettes publiques due à la baisse des cours mondiaux des minerais. Une ardoise jugée insuffisante et incompatible avec les ambitions du nouveau Gouvernement.

DEFIS

Face aux défis d’organiser les élections en 2017, de stabiliser la situation socio-économique, d’améliorer le vécu quotidien des populations et de renforcer le dispositif sécuritaire tant à l’Est qu’au centre du pays, le Gouvernement se trouve au défi de revoir sa copie avec une augmentation de 68,8%, qui a provoqué le tollé dans l’Opposition qui juge irréaliste les prévisions de Bruno Tshibala.

Quoique le budget présenté est jugé irréaliste par le FMI, pour le Premier ministre, le miracle est possible en touchant au tendon d’Achille de l’actuel système marqué par le coulage des recettes publiques au profit de quelques individus soi-disant influents juchés dans l’establishment. Ces apparatchiks, qui gèrent ou contrôlent l’ensemble des marchés publics et privés, bloquent le système à leur gré, se partagent les marchés juteux, jouissent des faveurs diverses et des exonérations douanières… Bref, ils consomment 80% des aides publiques au détriment de 80% de la population abandonnés à leur triste sort.

APPAREIL JUDICIAIRE

Alors que l’appareil judiciaire dans ses multiples compartiments (brigade anti fraude, tribunaux, cour d’appel…) ne parvient pas à neutraliser cette hydre, le Premier ministre saura-t-il lever un coin de voile sur cette grande machine héritée de l’époque de la Deuxième République ? Certes, il a mis le doigt à la plaie mais saura-t-il avancer dans sa réforme ?

En effet, l’effort à faire ne se limite pas à « ouvrir grandement les portes des prisons » où les conditions carcérales sont de plus difficiles mais plutôt de donner l’exemple à la population. Cette démarche consiste d’abord à se défaire de certains privilèges (voyages à l’étranger, primes, commissions, …) au profit de la communauté. Or, en RDC, le pouvoir est symbole de privilèges que l’on s’arroge à tous les prix : commissions sur les marchés, soins médicaux à l’étranger, charroi automobile, cabinets bondés de partisans… Autant de moyens pour consommer les financements du Gouvernement.

L’exemple doit donc venir d’en haut. Le Premier ministre doit avoir la capacité de mettre sur les postes stratégiques des hommes et des femmes choisis en fonction de leur expertise et à même d’apporter le changement attendu par la population dans les affaires publiques. C’est ce que le premier ministre Matata a tenté de faire en plaçant ses proches dans les régies financières. Mais, la politisation de cette affaire a porté atteinte à l’esprit des changements brusques à la tête de ces institutions à la veille du départ de l’ancien Premier ministre.

ADMINISTRATION PUBLIQUE

Mais, les changements sont attendus dans toute la sphère publique pour donner un sang nouveau à l’administration des affaires publiques. C’est dans ce cadre qu’après les différentes directions des entreprises publiques et des institutions, Bruno Tshibala est appelé à renforcer la sanction via un appareil judiciaire réformé de fond en comble. Car sans la sanction, les mêmes causes reproduisent les mêmes effets.

C’est seulement avec des acteurs sûrs et une justice qui garantit les intérêts de tous les citoyens qu’on peut redonner la confiance aux partenaires locaux et étrangers pour les amener à soutenir la relance économique dans le pays.

MOTA SETI

Lu 27 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  • Les artistes

  • 1
  • 2
  • 3
Prev Next
Les BIKORO Singers

Les BIKORO Singers

Initiée par papa Charles NGILA, dans le village de NGELO MONZOI, territoire de Bikoro, province de l... Lire la suite

Les Chérubins

Les Chérubins

Le Groupe de louange et d’adoration « Les chérubins » passe pour le plus instable de la Paroisse «... Lire la suite

Eclat du Ciel

Eclat du Ciel

C’est Pierre Corneille, poète français du XVI ème  siècle, qui a mis ces mots restés dès lors histor... Lire la suite

Les exilés de Sion

Les exilés de Sion

« Si leur histoire m’était contée… »Ce Groupe musical n’a été découvert du grand public qu’à travers... Lire la suite

Pasteur Willy Kyungu

Pasteur Willy Kyungu

Originaire de la Province du Katanga, en République Démocratique du Congo, le frère Willy Kyungu Kat... Lire la suite

Sœur Christine Kasongo Beyuna

Sœur Christine Kasongo Beyuna

La Servante du Seigneur «Chère Maman» - c’est ainsi que préfèrent l’appeler souvent ceux qui lui son... Lire la suite

La Gerbe Agitée (Fr David Kala…

Le groupe la gerbe agitée est résultat de la vision évangélique du frère DAVID KALALA BANZE de Lubum... Lire la suite

Dieu fait grâce (Sr Mado Safi)

Dieu fait grâce (Sr Mado Safi)

Le groupe de musique chrétienne Dieu fait grâce est une création de la Sœur Mado Safi. Il existe dep... Lire la suite

Groupe Shalom (Sr Nenette Mwamba)

Groupe Shalom (Sr Nenette Mwam…

Le groupe Shalom  a été créé en 2008 par la sœur Nénette Mwamba. Son objectif est louer Dieu et évan... Lire la suite

Salem (Soeur Mireille Mbayo)

Salem (Soeur Mireille Mbayo)

Le groupe SALEM de la sœur Mireille Mbayo a été créé en 2003 dans la ville de Kinshasa en République... Lire la suite

  • Contact

Pour tout renseignements

Téléphone : +243 994 702 797
    +243 825 984 121
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Adresse : Immeuble Virunga
    5eme Niveau
    Boulevard du 30 Juin
    Commune de la Gombe
    Kinshasa / RD Congo

 

Visiteurs

1684028
Aujourd'hui
Cette semaine
Ce mois
Tout
1473
2581
28912
1684028

Votre IP: 54.81.46.194
le 22/08/2017 , 22:39:01

Restez connecté(e)

Copyright © Nabii Samweli House 2017 - Tous droits réservés