Kinshasa - RD Congo : 20 octobre 2017.

vendredi, 09 juin 2017 09:25

ECONOMIE. Par qui la machine est-elle bloquée?

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Dans l’édition précédente de votre journal, la question fondamentale a été soulevée au sujet de la marche de l’économie congolaise. Au fait, il y a de cela deux mois, nous avons frappé aux portes de la Fédération des entreprises du  Congo, Fec, section du Haut-Katanga. Et cette entrevue misait sur la percée de la crise économique qui sévissait, disons –le ainsi par rapport aux dessous des cartes de la fameuse réalité, dont la plupart des personnes, qui nous lisent, vont se souvenir. En effet ! Le voilier du navire semble avoir changé d’ampleur. Eu égard aux efforts consentis volontairement par les décideurs provinciaux.

Toutefois, les espoirs sont permis à  cette fin. Quoiqu’il y ait une certaine fange d’individus se trouvant encore à la merci de la pauvreté, laquelle les vulnérables au point qu’ils croupissent dans la main tendue.

Néanmoins, les contours de la crise sont en quelque sorte abordés rationnellement par le gouvernement provincial du Haut-Katanga. Ceux qui souffrent sont les sans emploi, les chômeurs, notamment les personnes du troisième, ruant le weekend le centre ville par routine. Diantre ! Pourtant, il existe des hospices des vieillards. Au total, 7 hospices de vieillards sont répertoriés dans la ville de Lubumbashi.

Comme promis, parlons de la machine économique ; comment-elle est  bloquée ? Des démarches menées à la Fec/Haut-Katanga se sont vouées à une remise en cause de la part de notre source. C’est-à-dire que la réponse  attendue à propos de la crise ayant mû nos préoccupations est entre les mains des tenants de l’économie, du commerce à savoir, les pratiquants des secteurs, vous vous en doutez, des opérateurs économiques. Voilà ce qu’a été la réaction de notre interlocuteur. 

Fort de cette suite nous réservée par cet anonyme, eh bien ça, nous a  stimulé davantage de poursuivre les enquêtes là-dessus. Oui, la crise était critique !

A un autre analyste de délier sa langue : « La grosse masse monétaire était maniée par les miniers. Ce sont les miniers qui en sont les gestionnaires. Dois-je souligner que cet observateur averti de la danse économique en Rdc, s’est exprimé sous réserve. Pourquoi ? C’est fort dommage ! Du reste, les analyses ont porté plus haut ! C’est pourquoi  se dégage ce qui suit, notamment les aspects cachés du grand public en rapport avec les activités économiques.

Dans la foulée, un opérateur économique de la place a sans trop réfléchir, «Ah, ce n’est pas nous qui  favorisons cela, mais l’Etat congolais, qui doit faciliter la tâche aux commerçants que nous sommes». A-t-il raison ou  tord ? D’emblée, c’est une appréciation précoce pas du tout fondamentale ! Compte tenu de l’aspect arbitraire de la question ou de l’attitude du concerné. Voyez combien chacun  se perd dans son latin au sujet de la crise économique, eu égard à la circulation de la monnaie locale. Qui dit vrai ?

Une chose est plutôt certaine, c’est que les minings manifestent les caprices des Multinationales pour qui ils roulent. Et logiquement, les vautours tirent les ficelles. A l’insu de la part revenant au  trésor public. Nous voyons à  travers ceci, les fiscs que les minings devraient souscrire au compte précité, accusant une baisse sensible, et aussi les motifs avancés par Gleencore en interrompant l’achat des matières premières du Congo, le cuivre du Katanga.

Et d’ailleurs en son temps, le professeur, nous le citerons à titre illustratif, Lems Kamwanya Kalemuna , avait éclairé la religion de l’opinion. Intervenant sur Radio Okapi, il avait évoqué les facteurs principaux de la donne et les effets domino que, hélas, nous sommes en train de subir en raison des contraintes liées à cette situation impliquant la politique incarnant le jeu des puissances occidentales. C’est en cette direction  que doivent être braqués les projecteurs, si nous voulons comprendre les méandres de la périlleuse nature de la crise qui ronge notre économie. Ce que les gens à la conscience lilliputienne ont vraiment du mal à percevoir. Malgré notre point des vues, ou  analyse, d’aucuns donneront l’air de maîtriser la chose et nous taxerons peut-être de maladives, les assertions en ce sens qu’étant connues d’eux. Bravo ! A quoi bon alors indexer le gouvernement ? Si ce sont les Multinationales qui  nous imposent cette allure ? A notre dam ?

C’est aux exploitants industriels  que reviendrait le soin de donner du ton de déclencher les  mécanismes de la relance de l’achat des minerais issus du sous-sol congolais, mieux en provenance du Grand Katanga. Evaluer le nombre des employés congédiés par les minings qui ont fermé les portes, dans les provinces du Lualaba et au Haut-Katanga, avec  Anvil et Kamoto Copper Compagnie, quant à l’assainissement, et pourquoi pas aussi, Tfm ?

Un retour à l’œuvre est attendu. De ce fait, le budget de l’Etat congolais est revu à la baisse, que dire des assignations par les services étatiques ? Les régies financières ?  C’est à l’encre des minings que la machine a été essentiellement bloquée. Et les solutions ?

Un professeur d’université, économiste, disserte, « l’Etat doit produire », fin de citation ! Produire quoi, et comment ? Telle est une autre perle de manche dans ce domaine.

Il sied de placer un mot sur la production. Exploiter ses ressources, c’est cela la production et non les mettre en jachère. Le cours des métaux est fixé par la bourse au rang mondial et non par les exploitants miniers semi-industriels. Non ! Ca appelle à des interrogations chers lecteurs de Lnd.

Que faudra-t-il ajouter, du point de vue production ? Elle (production) implique l’industrie ou  l’ensemble des systèmes de développement des moyens mis en action pour extraire les matières destinées à la transformation, et après, l’exportation à l’état fini et non brut. Donc, l’industrie confère la valeur ajoutée à la matière extraite du sol ou sous-sol, des mines et des carrières. Et bon nombre d’étapes sont prévues dans le cadre de cette opération intervenant dans les unités installées à cet effet. Cerise sur le gâteau, il y a un tas de volets à souligner.

A suivre...

P. TSHIBANG

Lu 80 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  • Les artistes

  • 1
  • 2
  • 3
Prev Next
Les BIKORO Singers

Les BIKORO Singers

Initiée par papa Charles NGILA, dans le village de NGELO MONZOI, territoire de Bikoro, province de l... Lire la suite

Les Chérubins

Les Chérubins

Le Groupe de louange et d’adoration « Les chérubins » passe pour le plus instable de la Paroisse «... Lire la suite

Eclat du Ciel

Eclat du Ciel

C’est Pierre Corneille, poète français du XVI ème  siècle, qui a mis ces mots restés dès lors histor... Lire la suite

Les exilés de Sion

Les exilés de Sion

« Si leur histoire m’était contée… »Ce Groupe musical n’a été découvert du grand public qu’à travers... Lire la suite

Pasteur Willy Kyungu

Pasteur Willy Kyungu

Originaire de la Province du Katanga, en République Démocratique du Congo, le frère Willy Kyungu Kat... Lire la suite

Sœur Christine Kasongo Beyuna

Sœur Christine Kasongo Beyuna

La Servante du Seigneur «Chère Maman» - c’est ainsi que préfèrent l’appeler souvent ceux qui lui son... Lire la suite

La Gerbe Agitée (Fr David Kala…

Le groupe la gerbe agitée est résultat de la vision évangélique du frère DAVID KALALA BANZE de Lubum... Lire la suite

Dieu fait grâce (Sr Mado Safi)

Dieu fait grâce (Sr Mado Safi)

Le groupe de musique chrétienne Dieu fait grâce est une création de la Sœur Mado Safi. Il existe dep... Lire la suite

Groupe Shalom (Sr Nenette Mwamba)

Groupe Shalom (Sr Nenette Mwam…

Le groupe Shalom  a été créé en 2008 par la sœur Nénette Mwamba. Son objectif est louer Dieu et évan... Lire la suite

Salem (Soeur Mireille Mbayo)

Salem (Soeur Mireille Mbayo)

Le groupe SALEM de la sœur Mireille Mbayo a été créé en 2003 dans la ville de Kinshasa en République... Lire la suite

  • Contact

Pour tout renseignements

Téléphone : +243 994 702 797
    +243 825 984 121
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Adresse : Immeuble Virunga
    5eme Niveau
    Boulevard du 30 Juin
    Commune de la Gombe
    Kinshasa / RD Congo

 

Visiteurs

1762955
Aujourd'hui
Cette semaine
Ce mois
Tout
176
7105
23557
1762955

Votre IP: 54.81.178.153
le 21/10/2017 , 03:14:07

Restez connecté(e)

Copyright © Nabii Samweli House 2017 - Tous droits réservés