Kinshasa - RD Congo 26/04/2019:

EGLUISE AUJOURD’HUI : Ce que Paul pense du ministère

L’apôtre Paul avait une autre façon de penser sur le ministère, contrairement à ce que pensent les serviteurs de Dieu d’aujourd’hui. En lisant les pensées de Paul, on estime que la base du ministère reste l’Evangile qui doit demeurer authentique. Il dit ceci dans sa lettre adressée à l’Eglise de Colosse.

 « …si du moins, vous demeurez fondés et inébranlables dans la foi, sans vous détourner de l’espérance de l’Evangile que vous avez entendu, qui a été prêché à toute créature sous le ciel, et dont moi Paul, j’ai été fait ministre. Je me réjouis maintenant dans mes souffrances pour vous; et ce qui manque aux souffrances de Christ, je l’achève en ma chair, pour son corps, qui est l’Eglise. C’est d’elle que j’ai été fait ministre, selon la charge que Dieu m’a donnée auprès de vous, afin que j’annonçasse pleinement la parole de Dieu, le mystère caché de tout temps et dans tous les âges, mais révélé maintenant à ses saints, que Dieu a voulu faire connaître quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir: Christ en vous, l’espérance de la gloire. C’est lui que nous annonçons, exhortant tout homme, et instruisant tout homme en toute sagesse, afin de présenter à Dieu tout homme, devenu parfait en Christ. C’est à quoi je travaille, en combattant avec sa force, qui agit puissamment en moi. » (Colossiens 1: 23-29).

Paul donne un aperçu détaillé du caractère divin de son ministère. Il relève dans ce texte huit aspects de ce ministère: la source du ministère, l’émotion du ministère, la souffrance du ministère, la mesure du ministère, l’objet du ministère, le motif du ministère, le prix  du ministère, et la puissance du ministère.

Parlant de la source de son ministère, Paul dit que c’est Dieu qui en est la source (1:23, 25). Le Seigneur l’a surpris sur le chemin de Damas où il allait pour capturer et tuer les chrétiens. Dieu l’a sauvé et l’a appelé pour apporter l’Evangile aux païens (Actes 26: 12-18).Dans plusieurs endroits, Paul a expliqué comment Dieu l’avait appelé à son ministère. Il dit ceci dans Romains 15: 15-16 : « Cependant, à certains égards, je vous ai écrit avec une sorte de hardiesse, comme pour réveiller vos souvenirs, à cause de la grâce que Dieu m’a faite d’être ministre de Jésus-Christ parmi les païens, m’acquittant du divin service de l’Evangile de Dieu, afin que les païens lui soient une offrande agréable, étant sanctifiée par l’Esprit-Saint.… »; 1 Tim 2: 5-7; 2 Tim 1:11..).

Selon Paul, son ministère, c’est quelque chose par laquelle Dieu lui a fait confiance. Il ne cherchait pas la gloire pour lui-même et voulait être considéré comme un serviteur du Christ et un intendant de la Parole de Dieu (1 Cor 4: 1-2). Ce n’est pas par sa volonté qu’il est devenu prédicateur, il a été choisi et nommé par Dieu (1 Co 9, 16-17).

Concernant l’émotion du ministère, Paul dit au verset 24 qu’il a été fait ministre selon la charge que Dieu lui a donnée auprès des Colossiens ; charge d’annoncer pleinement la parole de Dieu. Paul dit qu’il ne dépend pas des circonstances dans son ministère parce que la joie interne d’un chrétien doit s’exprimer malgré les circonstances. L’apôtre avait de nombreux défis, mais n’avait jamais perdu sa joie. Dans 2 Cor 4: 8-9, il exprime ses sentiments devant la détresse, le désespoir, la persécution ; il a tenu bon et jamais il n’avait abandonné. Même quand il avait reçu des coups de fouets, il n’avait pas perdu l’espoir.

 Quand il était en prison, il se réjouissait parce que Christ était toujours prêché (Phil 1,18). Quand il pensait qu’il allait mourir, il se réjouissait encore (Phil 2:17). Lorsqu’il avait été battu et se retrouvait en prison, il avait chanté les louanges en faveur de Dieu (Actes 16:25). C’est ainsi qu’il exhorte les Philippiens à se réjouir toujours (Phil 4: 4). Tout en sachant que nous sommes sauvés et nos péchés sont pardonnés,  cela est suffisant pour nous réjouir toujours ; peu importe les circonstances auxquelles nous pouvons être confrontés.

Quant à la souffrance dans le ministère, Paul fait allusion à la prison où il était (1:24) quand il a écrit aux Colossiens et aux Philippiens. C’est à la souffrance qu’il faisait référence dans Actes 28:16, 30.

Il explique pourquoi on doit être joyeux pendant qu’on souffre. Il dit que la souffrance nous aide à comprendre un peu ce que Jésus a traversé (Phil 3:20) ; elle rappelle aux disciples du Christ les tourments qu’il  a connus, et Jésus dit  à ce sujet que «Si le monde vous hait, sachez qu’il m’a haï avant vous. »  (Jean 15:18).

Dans 2 Tim 3:12, il nous est dit que tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus-Christ seront persécutés. Pierre dit que la souffrance peut être une voie qui conduit les autres à suivre Christ (1 Pierre 2:12).  La souffrance frustre Satan qui veut l’utiliser pour détruire notre joie.

Faisant allusion à la  mesure du ministère, Paul dit qu’il prêchait principalement toute la Parole de Dieu (Actes 20:27). Les prédicateurs ne sont pas appelés à faire tout dans l’église. Ils doivent travailler dur surtout à la prédication et à l’enseignement (1 Tim 5,17).

L’objet du ministère pour Paul, c’est de révéler les mystères cachés dans le passé. «  Le mystère caché de tout temps et dans tous les âges, mais révélé maintenant à ses saints, à qui Dieu a voulu faire connaître quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir: Christ en vous, l’espérance de la gloire. » (1: 26-27). Il s’agit des vérités qui n’ont pas été révélées dans l’Ancien Testament, mais qui sont maintenant révélées dans le Nouveau Testament. Dieu révèle ces vérités à ses disciples à travers ses prédicateurs et enseignants. Ces mystères dont il est question et qui sont maintenant mentionnées dans le Nouveau Testament ne sont autres choses que les vérités contenues dans notre prédication.

 L’un des plus grands mystères révélé qui doit être contenu dans notre prédication est le suivant : « Christ en vous, l’espérance de la gloire. » Jésus est vivant à l’intérieur de chaque croyant. Sa présence constitue un espoir pour tout croyant qui croit passer l’éternité dans le ciel à coté de Jésus. Telle est « l’espérance de la gloire. »

Paul précise le motif du ministère  au verset 28 : « C’est lui que nous annonçons, exhortant tout homme, et instruisant tout homme en toute sagesse, afin de présenter à Dieu tout homme, devenu parfait en Christ. » (Col 1:28). Paul était tenu d’annoncer Christ publiquement et de maison en maison (Actes 20:20). Sa prédication a été positive à certains moments et négative à d’autres moments. Dans sa prédication, il n’a jamais manqué de mettre  en garde les gens sur le jugement futur à cause du péché. C’est dans ce sens qu’il n’a cessé d’exhorter  nuit et jour ceux d’Ephèse pendant trois ans (Actes 20:31).

Il est donc indiqué que chaque croyant avertisse les autres croyants quand ils débordent  (Col 3:16; 2 Thessaloniciens 3: 14-15). Il est très important d’alerter ceux qui sont dans la distraction par rapport à leurs vies chrétiennes quand ils se versent dans le péché.

Tous les pasteurs doivent être en mesure d’enseigner parce que l’enseignement de la Parole de Dieu est la part la plus importante de leur ministère. Et l’enseignement doit être fait avec sagesse ; cela implique d’appliquer les principes bibliques  dans la vie chrétienne. Pour y arriver, le prédicateur doit focaliser son attention sur la lecture, l’explication et l’application de la Parole de Dieu (1 Tim 4:13).

L’objectif du ministère, c’est  de conduire les croyants à la maturité. Dans notre  ministère, l’objectif ne devrait pas être juste de gagner les gens à Christ, mais de les amener aussi à la maturité spirituelle afin qu’ils ressemblent à l’image de Christ. Les chrétiens doivent savoir rechercher à devenir le modèle de Christ en tout ; c’est l’objectif poursuivi par tout prédicateur quand il fait son ministère.

Paul explique la puissance du ministère quand il dit au verset 29 ceci : «C’est à quoi je travaille, en combattant avec sa force, qui agit puissamment en moi. » (Col1:29) Paul a travaillé très dur dans son ministère ; parfois il y avait la douleur et la souffrance. Et c’est par la grâce et la puissance qu’il a vaincu dans son ministère. Ce n’est pas par sa propre puissance et sa propre  force.

Paul a travaillé à la prédication de la Parole, afin qu’il puisse conduire dans son ministère tous les hommes et les femmes à la maturité en Christ. Cela devrait aussi être l’objectif de tout prédicateur.                                                                                                               

Ben

Copyright © 2019 Nabii Samweli House - Tous droits réservés.