Kinshasa - RD Congo 23/05/2019:

APRÈS L’ALERTE DONNÉE PAR KALEV : Le Fcc entre dans la tourmente

Comme un initié aux secrets de la forêt, qui sait que le pachyderme a été atteint par une flèche mortelle, Félix serait – il en train d’attendre que le Fcc tombe paralysé sous les coups de ses contradictions internes avant de passer à l’action ?

Sinon, comment expliquer cette longue et délirante attente dans laquelle nous a plongé le nouveau président du Congo concernant la mise en place d’un nouvel exécutif?

Au niveau de la coalition Cach, on sait que le poison va définitivement immobiliser la bête à la faveur de l’élection du bureau définitif du Sénat. Pour la première fois dans ses relations à problèmes avec Kabila et ses différentes plateformes, les menaces de Bahati sont à prendre au sérieux.

Il ne se fera guère prier par ses partisans pour claquer la porte du Fcc et éventuellement rejoindre la nouvelle majorité présidentielle.

Aviation

Ramenée au domaine de l’aviation, la situation de la plateforme kabiliste est celle d’un aéronef qui traverse une zone de turbulences sans précédent. Ce genre de zone qui fait douter même les plus expérimentés des pilotes. Des échos en provenance de Kingakati renseignent que l’autorité morale est en proie à d’énormes doutes existentiels.

Entre ce jour inoffensif où il passe un deal pour le pouvoir avec Félix Tshisekedi, un des deals les plus simples et les plus faciles à mettre en application, et aujourd’hui où il se voit pratiquement obligé de courir après la chrysalide sortie de ses manches, il y a vraiment de quoi douter de soi, de son étoile et de la suite des évènements.

Presqu’en détresse, le pilote de l’avion a beau multiplier des appels au nouveau maitre de la tour de contrôle politique congolaise, aucune autorisation d’atterrissage n’est accordée.

C’est à perdre tout contrôle, parce qu’entretemps, le stock de kérosène de l’appareil risque de faire ses adieux.

Délirant

Le plus difficile à supporter dans cette situation, reste cette attente qui prend les allures d’un piège sans fin infligé à un homme qui, il y a peu, était habitué à imprimer au pays son rythme.

En ce moment de totale incertitude, Kabila doit sans doute se demander s’il est possible de conserver le pouvoir autant qu’il y avait cru au lendemain de la proclamation de Félix comme président.

En attendant de trouver la réponse qui convient à cette question, la chose qu’il faudrait le plus éviter est de minimiser la grogne de l’Afdc. Cette dernière est un iceberg qui ne saurait rater le Titanic, malgré  la cohésion et la résistance apparentes de sa coque.

Manœuvrer

Dans la vie comme en politique, il faut savoir perdre pour mieux rebondir après. Il est impératif de bien négocier avec Bahati Lukwebo.

L’urgence s’impose d’autant plus que les retours de Sindika et  de Katumbi indiquent que la tempête risque de devenir plus forte et insupportable sur la scène politique. De nouvelles alliances sont en perspective et des défections immanquablement au  rendez – vous.

La victoire appartient à ceux qui sauront intelligemment manœuvrer dans ce nouveau paysage qui se dessine.

MAGG MIKOMBE

Copyright © 2019 Nabii Samweli House - Tous droits réservés.