Kinshasa - RD Congo 17/09/2019:

APRES LA CLOTURE DE LA LISTE DU FCC POUR LE GOUVERNEMENT : Le sort de Bahati scellé

A la faveur de la matinée politique organisée, hier mardi, le Front commun pour le Congo a clos le débat sur la répartition des postes au sein de sa famille politique. Le Coordonnateur de cette plateforme, le professeur Néhémie Mwilanya, a rassuré les médias sur le respect des critères définis par le premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, notamment le quota réservé aux jeunes et au genre.

La main sur le cœur, Néhémie Mwilanya s’est montré confiant que cette fois-ci sera le bon quand on sait que le Premier ministre a promis de déposer sa dernière mouture au Chef de l’Etat dans les 48 heures. Ce qui suppose qu’au retour de Félix Tshisekedi de Matadi, il pourra trouver sur sa table une composition bien ajustée avec des animateurs qui répondent à la vision du Président de la République pour le changement attendu par les populations.

TEMPETE

Mais, pour en arriver-là, les leaders du FCC ont fait face à la tempête soulevée par les sociétaires de l’Afdc-A évoluant désormais sous deux pavillons, l’un fidèle au FCC et l’autre autonome mais fidèle à l’Autorité morale, le Sénateur à vie Joseph Kabila. Une situation qui a fait craindre le dédoublement des partis et plateformes politiques extirpé par le Conseil national de suivi de l’Accord de la Saint Sylvestre.

A travers la satisfaction affichée par les dirigeants des plateformes du FCC, on peut déduire que la parenthèse Afdc-A est désormais fermée. Sauf que le secret de la répartition des postes au sein de la famille politique majoritaire au Parlement nous révélera si les partisans du professeur Bahati Lukwebo ont eu gain de cause. Eux qui ont continué à manifester jusque dans les ultimes minutes des négociations pour la formation du Gouvernement.

RESISTANCE

Marche, lettres, audiences, interviews, conférences de presse…, Modeste Bahati et sa troupe ont usé de tous les moyens pour arriver à bout de la résistance de leurs adversaires du FCC. C’est ainsi qu’on pourrait espérer une surprise dans le quota de 10% des postes du FCC réservé exclusivement à l’autorité morale. Dans ce lot, il est fort à parier que Joseph Kabila retienne des leaders qui n’avaient qu’un poste ministériel ou qui n’en disposait pratiquement pas. C’est le cas de certains jeunes très dynamiques mais qui n’ont pas été retenus par leurs partis ou plateformes.

Mais, dans la liste préparée par le Coordonnateur du FCC et ses collaborateurs, aucun espoir n’était permis pour l’aile Bahati en justice contre Néhémie. N’empêche, au FCC, tous les angles ont été arrondis au point que le blocage ne viendra plus de la famille politique de Joseph Kabila déterminée à mettre un terme à la longue transition qui n’aura profité qu’aux ténors de Cach.

MOUTURE

Le Gouvernement est donc attendu dans les prochaines heures à moins que le Cach ne nous réserve une nouvelle surprise, qui, malheureusement, ne sera que de trop au vu de longues négociations qui ont émaillé la confection de la mouture gouvernementale. C’est pour éviter ce piège que l’Udps et l’Unc, principaux alliés de Cach ont tenu à prendre à témoin leurs bases respectives en rendant publique la clé de répartition des postes en terme de nombre et d’affectations des ministres.

Donc, on ne peut s’attendre à aucune nouvelle surprise d’autant plus que les jeux longtemps secrets ont été dévoilés aux combattants. A cette allure, on espère qu’il n’y aura pas de contestations majeures au point de remettre en cause le partage des postes et la présence de tel ou tel autre ministre d’autant plus que son nom figurait parmi les trois candidats proposés au choix du Premier ministre avant la sanction présidentielle.

Les heures qui suivent seront donc décisives d’autant plus que les carottes sont cuites. Les deux plateformes ont tenu bon jusqu’à présent, mais c’est aux actes qu’on jugera leur capacité à transformer la RDC en pays émergent.

MOTA SETI

Copyright © 2019 Nabii Samweli House - Tous droits réservés.